Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Acheter ou vendre une voiture

La voiture est un achat important, et souvent indispensable. En fonction de votre budget, votre choix portera sur une voiture neuve ou d'occasion, renseignez-vous également sur les autres coûts à prendre en compte (entretien, assurance). Sachez que vous avez droits à certaines garanties, mais aussi à des obligations lors de l'achat ou la vente d'un véhicule.

L'achat d'une voiture neuve ou d'occasion

Lorsque vous envisagez d'acheter un véhicule, vous devez savoir comment éviter certains pièges, et penser à toutes les obligations à respecter.

Les démarches pour acheter une voiture

Véhicules neufs ou d'occasion

En fonction de votre budget et du modèle de véhicule recherché, vous pouvez orienter votre choix vers les voitures neuves ou d'occasion.

Si vous vous orientez vers une occasion, renseignez-vous sur les réparations futures qui risquent d'être à votre charge (courroie de distribution, pneus, freins, etc.), et intégrez ces frais à votre budget.

Pour les véhicules neufs, n'hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les concessionnaires. Pensez également à la revente, compte tenu de la décote parfois importante des véhicules neufs. Les véhicules diesel, plus chers à l'achat, ont une durée de vie supérieure et se revendent mieux que les véhicules essence.

Où acheter sa voiture ?

Les véhicules neufs se trouvent chez les concessionnaires automobiles. Vous pouvez également trouver sur internet des sites de vente de véhicules neufs. Dans cette hypothèse, allez vérifier sur les forums le sérieux de ces sites pour éviter toute fraude.

Pour les véhicules d'occasion, vous avez le choix entre les professionnels (garagistes, concessionnaires) et les particuliers (petites annonces, sites, ventes aux enchères).

Les véhicules vendus par les professionnels sont un peu plus chers, mais vous apportent des garanties supérieures. Les véhicules d'occasion sont plus accessibles, mais en cas de défaut, vous aurez plus de difficultés à faire valoir vos droits

Quelles vérifications effectuer ?

Pour les voitures neuves, vous serez toujours à peu près assurés de la justesse du prix (mais tout se négocie) et de la qualité de la voiture (la garantie constructeur jouera en cas de défaut).

Pour les véhicules d'occasion, consultez l'argus pour vous assurer que le prix est correct, et demandez la communication de toutes les factures d'entretien.

Il est également impératif d'essayer le véhicule, si possible sur route et autoroute. Inspectez soigneusement la carrosserie (les nuances de couleurs peuvent vous révéler l'existence d'un accident), l'état des pneus, des joints de vitres et de coffre, et le bon fonctionnement des accessoires électriques et mécaniques (autoradio, ouvrants, vitres, sièges réglables, état des tapis de sols, etc.). Vous pouvez trouver sur internet des listes très détaillées des éléments à contrôler. De plus, le moindre défaut constaté sera une occasion de négocier le prix.

Pensez également à vérifier la concordance entre les papiers et le véhicule (noms du propriétaire et du vendeur sur la carte grise, numéro de série du moteur, couleur, nombre de places et de portes, etc.). Assurez-vous aussi que le vendeur dispose de tous les jeux de clé et de la carte d'identification permettant de les faire refaire.

Les papiers administratifs

Un concessionnaire ou un garagiste pourra s'occuper de faire établir les papiers à votre nom. Un vendeur particulier, quant à lui, doit vous fournir la carte grise signé avec la date de vente, le contrôle technique à jour si le véhicule a plus de 4 ans, le certificat de vente, et le certificat de non-gage de moins d'un mois vous assurant que le véhicule n'est pas gagé, c'est à dire donné en garantie à un créancier du vendeur.

Ces documents sont impératifs pour faire établir la carte grise à votre nom. Vous pouvez également demander la communication de toutes les factures d'entretien (surtout si certaines réparations sont encore garanties), et le livret d'utilisation expliquant le fonctionnement de votre nouveau véhicule.

Le financement

Le financement doit vous permettre de couvrir le prix de la voiture, les frais d'immatriculation (carte grise), les éventuelles réparations, et le montant de votre première prime d'assurance. Vous pouvez financer votre achat au comptant, mais des solutions de prêts à taux avantageux existent. C'est le cas notamment des offres couplées associant financement et assurance auto.

Avant de vous engager, rapprochez-vous de votre conseiller pour connaître vos différentes options. Si vous optez pour un financement au moyen d'un crédit, lancez vos démarches dès le début de votre recherche de voitures, pour disposer des fonds le plus rapidement possible une fois la vente conclue.

L'assurance automobile

Tout propriétaire d'un véhicule est tenu de s'assurer pour pouvoir rouler. Il existe de nombreux types d'assurances : au tiers, tous accidents, protection du conducteur, jeune conducteur, etc. Pensez également à bien vérifier le montant des franchises figurant dans votre contrat. Pour bénéficier de votre éventuel bonus, demandez à votre précédent assureur votre relevé de situation sur les trois dernières années.

Les formules locatives sont adaptées à des financements de plus courte durée que les crédits classiques : pour des durées de location initiales au-delà de 36 à 48 mois, le montant des loyers mensuels ne diminue que faiblement, pour un véhicule vieillissant. Pour bénéficier à plein des avantages des locations longues durées, et vraiment rouler toujours dans un véhicule neuf, choisissez une durée de location de 36 à 48 mois.

Peut-on vérifier l'historique de l'entretien d'un véhicule ?

Quelles sanctions en cas d'absence d'assurance ?

Vendre sa voiture d'occasion

Pour vendre sa voiture au meilleur prix et dans les meilleurs délais, il faut savoir mettre toutes les chances de son côté. Pour cela, il convient de respecter certaines règles assez simples.

Les démarches pour vendre sa voiture d'occasion

Les bons réflexes avant de mettre en vente

Pour faire le meilleur effet sur vos acheteurs, pensez à nettoyer intégralement votre véhicule, intérieur (rénovateur de plastique, produits d'entretien des tissus ou du cuir, lavage des carreaux) comme extérieur (lavage de la carrosserie, des phares et des jantes, polish notamment sur les petites rayures).

Pensez à vérifier la pression des pneus, à refaire les niveaux (huile, lave-glace), et à vous assurer que vos phares fonctionnent correctement.

Évitez également de laisser trainer vos effets personnels à l'intérieur du véhicule (boite à gant, vide-poches avant et arrière, coffre). Votre acquéreur potentiel voudra vérifier intégralement le véhicule, et sera plus enclin à l'acheter s'il a le sentiment que vous savez prendre soin de votre voiture.

L'évaluation de votre véhicule

Pour évaluer le prix de vente de votre voiture, consultez l'argus, et prenez en compte les options, le kilométrage et les éventuels défauts de votre véhicule (coups sur la carrosserie, usure prématurée de certains équipements, etc.).

Vous devez également consulter les offres similaires sur les sites de vente de voiture d'occasion par des particuliers, et dans les journaux d'annonces. Attention, les prix de vente de voiture d'occasion par des professionnels sont plus élevés, compte tenu des garanties complémentaires et de la révision intégrale du véhicule.

Trouver son acheteur

Si la vente de votre véhicule est concomitante à l'achat d'une nouvelle voiture, vous pouvez demander à votre vendeur professionnel s'il accepterait de vous reprendre votre ancien véhicule. Le prix perçu sera moindre, mais les démarches seront beaucoup plus simples. S'agissant d'un professionnel, il disposera également de moins de garanties à votre encontre en cas de défaut dans la voiture, puisqu'il est réputé être capable de les déceler.

Si vous souhaitez vendre à un particulier, il existe de nombreux sites d'annonces. Vous pouvez utiliser le bouche à oreille, ou les réseaux sociaux. Il existe également des dépôts-ventes, facilitant l'exposition de votre véhicule auprès des personnes en recherche active.

Lorsque vous faites essayer votre véhicule à un particulier, accompagnez-le, et ne lui confiez les clés qu'une fois à l'intérieur de la voiture. Evitez également les acheteurs « louches », qui ne souhaitent pas faire d'essai, ou qui vous proposeraient des modalités de paiement particulières. Demandez systématiquement un chèque de banque avec vérification auprès de l'établissement, ou le virement bancaire avec remise du véhicule au moment de l'arrivée des fonds.

Les documents à fournir

Pour vendre votre véhicule, vous devrez fournir la carte grise, un certificat de non gage de moins d'un mois (disponible en préfecture ou sur internet), d'un certificat de cession (modèle disponible sur le site de la préfecture), et du contrôle technique avec contre-visite éventuelle, pour les véhicules de plus de 4 ans.

Pensez également à fournir l'ensemble des factures d'achat et d'entretien, ainsi que les factures des éléments d 'équipement encore sous garantie (autoradio, bluetooth, GPS, siège complémentaire, etc.). Vous devez également fournir le manuel d'utilisation, et la carte permettant de faire refaire les clés.

Les démarches administratives

La carte grise doit mentionner la date et l'heure de la vente, au cas où votre acquéreur commettrait une infraction avec votre ancienne voiture. Vous devez également barrer et signer cette carte grise. Dans les 15 jours suivant la vente, transmettez à la Préfecture votre exemplaire du certificat de cession. Pensez également à résilier votre assurance en communiquant une copie de ce certificat de vente à votre assureur.

Peut-on vendre une voiture qui ne peut plus rouler ?

Les garanties dues par un vendeur de voiture

Que vous soyez vendeur ou acheteur, la vente d'un véhicule entraine des droits et obligations pour chacune des parties. En tout état de cause, et pour éviter tout recours ultérieur, mieux vaut, pour le vendeur, déclarer tous les défauts dont il a connaissance, et se ménager la preuve que l'information a été donnée (rédaction d'une note qui sera contresignée par l'acquéreur).

Les garanties dues par chaque type de vendeur, professionnel ou particulier

Le vendeur particulier

Le vendeur particulier est tenu à la garantie des vices cachés (article 1641 du Code civil), c'est à dire les vices qui « rendent la chose impropre à l'usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage que l'acquéreur ne l'aurait pas acquise... S'il les avait connus ». Le délai d'action de l'acquéreur est de 2 ans à compter de la cession. Les vices apparents ne sont pas pris en compte dans cette garantie.

Le vendeur non-professionnel peut cependant exclure cette garantie par une mention dans la déclaration de cession, contresignée par l'acquéreur. Cette exclusion de garantie ne joue cependant que si le vendeur n'avait pas connaissance du vice, et ne l'a donc pas volontairement caché. La preuve de cette connaissance d'un vice par le vendeur peut se faire par tous moyens (facture de réparation, déclaration d'accident à un assureur, etc.), mais reste difficile à établir.

Le vendeur particulier doit également à son vendeur la garantie d'éviction, c'est à dire qu'il doit réparation à son acquéreur si jamais il a vendu la voiture de quelqu'un d'autre.

Par ailleurs, toute manœuvre frauduleuse (modification du kilométrage, camouflage d'un accident, etc.) peut entrainer la résiliation de la vente et des dommages et intérêts.

Le vendeur professionnel d'un véhicule d'occasion

Un garagiste ou un concessionnaire doit les mêmes garanties qu'un particulier en cas de vente d'un véhicule d'occasion, mais ne peut pas s'exonérer de la garantie des vices cachés, compte tenu de sa qualité de professionnel.

Souvent, le contrat de vente reprend une garantie de 3 mois sur certaines pièces. Néanmoins, les pièces d'usure ne sont pas concernées. En tout état de cause, il convient de lire attentivement les clauses de garanties contractuelles offertes par le vendeur professionnel.

Le vendeur professionnel d'un véhicule neuf

Le vendeur professionnel d'un véhicule neuf doit, lui aussi, les garanties des vices cachés et d'éviction. Il doit également la garantie de conformité, c'est à dire que le véhicule doit être conforme à ce qui est indiqué au contrat de vente (options, couleur, etc.).

Les véhicules neufs bénéficient également d'une garantie constructeur de 2 ans au moins. Des extensions de garantie sont souvent offertes aux acquéreurs. Il convient de se reporter aux conditions de vente pour connaître la limite de ces garanties. Le vendeur professionnel a également des obligations en matière d'informations (émission de CO2, consommation).

Quel est l'effet d'une clause « vendue en l'état » ?