Entreprises

L'actionnariat pour les salariés

reply
Partager

Facteur de motivation, l'actionnariat salarié est aussi pour les collaborateurs un moyen de réaliser un bon placement. Fidélisation, stabilité du capital, alignement des objectifs entre l'entreprise et les salariés : l'entreprise aussi a tout à y gagner.

l'actionnariat d'entreprise pour les salariés

D'après le rapport Altedia-FAS , qui se fonde sur les remontées de 64 entreprises dont la moitié est membre du CAC 40, le pourcentage d'actionnaires salariés dans l'effectif total a augmenté depuis 5 ans pour 45 % des sondés. Si l'actionnariat salarié concerne avant tout les grandes entreprises et les sociétés cotées, la participation des salariés au capital est un levier de performance pour toutes les entreprises.

 

4 manières de faire de ses salariés des actionnaires

Il existe, de façon schématique, 4 manières de pratiquer l'actionnariat salarié :

  • Les stock-options. L'entreprise n'offre pas d'actions à son salarié, mais la possibilité de les acheter dans le futur à un cours normalement plus intéressant.
  • Les actions gratuites. Il peut s'agir d'actions existantes ou à émettre. Dans les deux cas, c'est l'assemblée générale des actionnaires qui décide de la mise en place d'un programme d'attribution d'actions gratuites. Lorsque cet avantage est accordé à tous les salariés, le collaborateur peut placer les actions dans son plan d'épargne entreprise (PEE).
  • Les bons de souscription d'actions. Le bénéficiaire reçoit une valeur mobilière qui lui donne le droit d'acheter une ou plusieurs actions à un prix préalablement déterminé.
  • L'achat d'actions. Le salarié acquiert en direct des actions de sa société sur un marché coté.

Ces 4 modalités principales sont complétées par d'autres dispositifs, notamment en cas de privatisation. Ici, 10 % des titres offerts par l'État sont réservés aux salariés.

 

De nombreux avantages pour les salariés

Non seulement les salariés ont le sentiment de participer davantage à la vie de l'entreprise, mais en plus ils peuvent compléter leurs revenus dans un cadre très favorable.

L'employeur peut mettre en place des conditions préférentielles, accordant notamment des rabais ou encore le versement d'un complément (abondement de l'investissement du salarié).

L'actionnariat salarié comporte de nombreux avantages fiscaux pour l'entreprise comme pour les salariés. Ces derniers peuvent détenir leurs actions soit directement dans le PEE, soit indirectement via un Fonds Commun de Placement d'Entreprise (FCPE d'actionnariat salarié). Troisième possibilité, la détention hors PEE pour les actions attribuées au titre de la participation ou obtenues lors de privatisations. En cas de versement sur un PEE, par exemple, l'impôt sur le revenu n'est pas dû. Seules la CSG et la CRDS sont prélevées. Quant aux bénéfices réalisés, ils sont soumis aux prélèvements sociaux de 17,2 % et non au prélèvement forfaitaire unique de 30 %.

 

Actionnariat salarié : un atout à valoriser aussi sur le plan managérial

Du point de vue des dirigeants, l'actionnariat salarié est un levier de motivation des collaborateurs. Les bénéfices pour l'entreprise sont nombreux : moins de turn-over et donc moins de ressources consacrées au recrutement et à la formation, un plus grand engagement des salariés qui sont davantage sensibilisés aux objectifs économiques de l'entreprise, une plus grande attractivité dans un contexte où la marque employeur joue un rôle clé pour recruter les meilleurs talents.

L'actionnariat salarié est également perçu comme un outil de stabilité du capital. La loi Pacte devrait encore offrir davantage de garanties aux dirigeants.