Entreprises

Handicap au travail : comment les entreprises peuvent relever le défi ?

reply
Partager

L’insertion des travailleurs handicapés est une priorité pour les entreprises, mais celles-ci se heurtent à des difficultés. Pour les contourner, elles doivent notamment impliquer l’ensemble des collaborateurs et développer l’entraide sectorielle.

43 % des personnes handicapées sont actives. Mais ce chiffre recouvre une réalité très contrastée, puisque ces personnes peuvent être aussi bien en emploi… qu’au chômage. De fait, si les entreprises françaises se sont engagées de longue date en faveur de la place des personnes handicapées dans le monde du travail, elles se heurtent à de nombreuses difficultés.

Des obligations légales pour les entreprises

Lorsqu’une entreprise compte plus de 20 salariés, elle est tenue d’employer à temps plein ou à temps partiel des travailleurs handicapés. La proportion que doivent représenter ces travailleurs handicapés dans l’effectif total est fixée à 6 %. Si l’entreprise ne respecte pas cette obligation d’emploi, elle doit s’acquitter d’une contribution versée à l’Agefiph.

L’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés a été créée en 1987. Outre la collecte et la gestion des contributions des entreprises privées soumises à la règle des 6 %, l’Agefiph noue et anime des partenariats avec les acteurs publics nationaux et locaux (Conseils régionaux, Pôle emploi…) et propose un accompagnement personnalisé aux personnes handicapées et aux entreprises.

Des contraintes organisationnelles… mais pas seulement

Il est vrai que le besoin d’accompagnement est fort de la part des entreprises qui se sentent la plupart du temps démunies. Si l’emploi de travailleurs handicapés est admis comme une évidence, les modalités concrètes de mise en œuvre sont sources de difficultés :

  • Comment aménager le poste de travail ? 80 % des handicaps sont invisibles. L’accessibilité des locaux est une première étape mais il faut aussi souvent former les équipes, sensibiliser les clients et les fournisseurs… Choisir les bons mots, ne communiquer que ce qui est essentiel : l’intégration d’un travailleur handicapé ne s’improvise pas.
  • Comment se repérer dans le maquis des aides et des dispositifs ? Prise en charge des frais de déplacement, aide au tutorat ou étude préalable en lien avec l’Agefiph : la fonction RH des PME ne dispose pas toujours de ressources suffisantes et formées au handicap.
  • Comment gérer la carrière des travailleurs handicapés ? Du recrutement à l’avancement, en passant par la formation et la gestion des objectifs, le dirigeant est parfois confronté à l’incertitude et au doute.

Les clés pour faire du handicap un enjeu au cœur de l’entreprise

Comme souvent, il n’existe pas une seule mais plusieurs solutions, complémentaires, pour faciliter l’insertion des travailleurs handicapés dans l’entreprise :

  • Se mettre en lien avec des partenaires (associations, cabinets de conseil spécialisés…) à la fois pour apprendre à maîtriser le processus RH (repérage des candidatures, démarches administratives, évaluation des aménagements, formation des managers…) et pour proposer un accompagnement personnel aux collaborateurs handicapés qui le souhaitent.
  • Développer des relations avec d’autres entreprises, de préférence dans le même secteur d’activité, afin de partager les expériences et sensibiliser les salariés au handicap de façon croisée. Il est essentiel d’impliquer les personnes responsables, mais aussi tous les collaborateurs de l’entreprise.
  • Valoriser les impacts positifs des aménagements et des adaptations dans l’organisation de l’entreprise, pour tous. Des locaux plus accessibles, des temps d’échange plus réguliers avec les managers : l’ensemble des collaborateurs a tout à y gagner !

Source :
https://www.challenges.fr/emploi/les-4-chiffres-cle-qui-balaient-les-idees-recues-sur-le-handicap-au-travail_513760