Professionnels

TPE/PME : digitaliser, nouveau moteur de la croissance !

reply
Partager

TPE/PME : digitaliser, nouveau moteur de la croissance !

Digitaliser son entreprise est devenu le nouveau mot d'ordre des TPE/PME. Mais au-delà de se doter d'un site Web, la conversion au numérique ouvre de réelles perspectives à ces acteurs clés de l'économie française. Explications.

Professionnels-digitalisation

Des évolutions de société et un comportement client modifié

Aujourd'hui, de nombreux secteurs se dématérialisent. Réserver un hôtel, un voyage, faire un achat, trouver un artisan ou un notaire et même prendre rendez-vous avec un médecin se fait en ligne. En parallèle grâce à Internet, les acheteurs sont de plus en plus informés. Ainsi, 88 % des consommateurs réaliseraient d'abord des recherches en ligne avant de se rendre en magasin et 14 % d'entre eux choisiraient le produit le plus recommandé. Face à ce comportement modifié, à ses changements de mode de consommation, les professionnels s'adaptent.

D'après les principaux intéressés, la digitalisation sert à fidéliser la clientèle (60%), à stimuler ponctuellement les ventes (40%), à mieux faire connaître l'entreprise (32%) ou encore à valoriser leur image (28%). Pourtant, bien que ces atouts soient identifiés, seulement 50% des TPE/PME françaises disposaient d'un site Web et 27% des artisans. Les réseaux sociaux ne sortent pas plus leur épingle du jeu : 25% des artisans ont une page Facebook et 33% des TPE/PME.

Alors quel est le problème ? Majoritairement, le temps et les compétences pour s'en occuper. Un tiers des responsables de TPE et PME estiment "ne pas être à l'aise" avec les outils digitaux et seuls 20 % se considèrent comme entièrement compétents dans le domaine du digital.

Des outils pour communiquer sur le web

Face à ces arguments justifiants, a minima, une présence en ligne, plusieurs outils gratuits ou à faibles coûts permettent la création d'un site web facilement, à différents niveaux de maîtrise technique : Wix, Jimdo ou encore Wordpress.

Le site vitrine, qui présente les différentes activités de l'entreprise, est un minimum. Si le temps et les ressources le permettent, alimenter ce site par des articles réguliers sera un véritable atout pour la notoriété d'une entreprise. Les sujets sont divers : partage d'actualités du secteur, conseils, mise en avant de projets réalisés, des nouveautés au sein de l'entreprise.

Les réseaux sociaux, être en direct avec ses clients

Pour aller plus loin, les réseaux sociaux sont une solution idéale pour interagir directement avec le client, montrer son travail ou son expertise sur un secteur. Il n'y a pas de nécessité à multiplier les comptes, ce qui peut devenir très chronophage. Au contraire, bien choisir ceux qui correspondent le plus à l'activité suffit amplement : par exemple Facebook ou Instagram pour un peintre-décorateur qui pourra y montrer son travail, Twitter pour un notaire qui pourra y relayer son actualité et celle de son secteur...

Au-delà de l'aspect technique, divers outils permettent de gagner du temps et de faciliter l'animation de ses réseaux, après un temps nécessaire de prise en main :

  • programmer la publication des posts (Hootsuite, Buffer...),
  • faire sa veille sur un secteur d'activité et permettre donc de rebondir sur des sujets d'actualités liés, de voir ce que font les autres et de pouvoir le partager sur vos réseaux (Google Alertes, Scoop.it, Feedly, Flipboard...),
  • créer des contenus engageants, comme des infographies (infogr.am, easi.ly),
  • proposer des sondages ou poser des questions à vos followers Twitter (outil inclus dans Twitter).

Communiquer sur le web : des risques et des avantages

  • Les - : manque de temps et ressources, nécessité d'une stratégie (pourquoi aller sur les réseaux sociaux, pour dire quoi), ne pas démultiplier sa présence sur tous les réseaux existants et ne cibler que ceux qui promeuvent réellement l'activité afin de pouvoir les entretenir régulièrement...
  • Les + : visibilité à moindres frais, multiplications des points de contact avec les clients potentiels, possibilité de montrer son expertise sur son secteur, amener un visage plus « humain » à son entreprise.

Faire sa promotion sur Internet

En plus d'améliorer votre notoriété, Internet vous permet de faire de la publicité plus efficacement et économiquement qu'avec des dispositifs traditionnels. Qu'elle soit petite ou plus grande, la taille d'une entreprise n'est pas un critère réellement limitant pour faire de la publicité sur Internet. Le coût est moindre par rapport à des flyers, par exemple, et surtout les possibilités de ciblage sont bien plus précises.

Via Facebook par exemple, il est possible de cibler une zone géographique précise, un âge, des centres d'intérêt. afin que votre publicité ne soit diffusée qu'à votre cœur de cible, susceptible d'être intéressées. Un peintre pourra ainsi choisir de cibler uniquement les personnes de plus de 25 ans, habitant à Lyon et 30 km aux alentours, qui se rendent sur des pages Web traitant d'achat immobilier ou de rénovation...

Google Adwords, l'outil publicitaire de Google, permet également de proposer de la publicité ciblée. Lorsque l'internaute effectue une recherche comprenant les mots-clés que vous avez achetés, votre pub s'affiche et vous payez au clic sur votre annonce. Attention néanmoins à ne pas indiquer de critères trop larges (comme notaire + Lyon). La concurrence est telle que votre annonce aura un coût élevé pour un résultat non significatif. L'outil permet de s'assurer de la concurrence, du coût...

Toujours dans les outils Google, créer (gratuitement) sa page entreprise sur Google My Business est un minimum, valable pour tous types d'entreprises, d'artisans, de professions libérales. Coordonnées, horaires d'ouverture, site web, plan d'accès, photos sont à renseigner et s'afficheront dans un encart lorsque votre entreprise sera recherchée... Les internautes pourront également donner un avis.

La vente en ligne, un complément pas si complexe

Maintenant que les internautes connaissent votre existence, pourquoi vous arrêter là et ne pas vendre vos produits en ligne en complément de la vente physique ? Contrairement aux idées reçues, se doter d'outil de vente en ligne n'est pas si complexe.
Des solutions existent créer rapidement son site Web d'e-commerce. Parmi eux : Jimdo (qui ne nécessite pas de compétences techniques particulières), Prestashop, un peu plus complexe mais conseillé si vous avez énormément de produits, ou encore Magento (également plus complexe). Côté paiement, Paypal ou les banques proposent à leurs clients un service de paiement sécurisé en ligne comme c'est le cas au Crédit Mutuel Nord Europe avec Monético P@iement.

Vous souhaitez développer vos ventes et votre chiffre d'affaires par le biais d'Internet ? Monético P@iement est LA solution simple et sécurisée pour accéder au commerce électronique et sécuriser vos ventes par Internet.

Et les plateformes de service ?

Si vous ne vendez pas de produits mais un service, plusieurs plateformes permettent la mise en relation avec les clients directement via Internet, comme Hello Artisan ou Bricool et vous libèrent de la contrainte de communiquer et de chercher des clients.

Les professionnels de santé disposent également de plateforme leur simplifiant les démarches administratives liées à la prise de rendez-vous. Mon Docteur ou Doctolib permettent aux patients de prendre leurs rendez-vous en ligne.

Faire ses démarches officielles en ligne

Enfin, la digitalisation des petites entreprises passe également par une simplification des processus administratifs, des télédéclarations à l'URSSAF en passant par le paiement des impôts en ligne.
L'URSSAF permet ainsi de payer ses cotisations, déclarer son changement de situation, effectuer une déclaration préalable à l'embauche(3), consulter l'état de son compte, obtenir une attestation de vigilance, de marché public, un relevé de situation comptable...

Si digitaliser est un formidable moyen de simplifier certains aspects de la gestion d'une entreprise, quelle qu'elle soit, tout en communiquant sur ses prestations directement auprès du client, il ne s'agit cependant que d'outils à maîtriser. Ils doivent se mettre au service de l'entreprise plutôt que d'être utilisé "parce que tout le monde le fait". Savoir où se lancer, comment, pour faire et dire quoi : tel est le secret d'une digitalisation réussie.

(1) http://fr.slideshare.net/GENTILLEAU/agr.
(2)http://www.ipsos.fr/sites/default/files.
(3)
https://www.due.urssaf.fr/declarant/ind.