Particuliers

Assurance-vie : comment améliorer les performances de votre contrat ?

reply
Partager

Assurance-vie : comment améliorer les performances de votre contrat ?

Mis à jour le 7 décembre 2016

Face à la baisse tendancielle des rendements des fonds en euros, il vous est possible de diversifier vos investissements au sein de votre contrat.

Pour de meilleures perspectives de rendement : optez pour les supports en unités de compte1.

Alors que la rémunération des fonds en euros diminue d'année en année, il est possible d'obtenir un meilleur rendement de votre contrat d'assurance-vie, en acceptant un minimum de risque ou d'aléa et en investissant une part de votre capital sur les supports en unités de compte.

Ces derniers, qui peuvent évoluer à la hausse ou à la baisse, en fonction des fluctuations des marchés financiers sur lesquels ils sont investis, permettent, généralement, une meilleure rémunération globale de votre contrat d'assurance-vie à moyen et long terme2.

Selon votre profil d'investisseur, votre horizon de placement, vos objectifs en termes de performances et votre aversion ou non au risque, le large choix de supports d'investissement disponible sur votre contrat peut vous permettre de construire une allocation financière personnalisée.

Quelques pistes, selon vos priorités

Investissez régulièrement sur les marchés financiers

Vous pouvez décider d'allouer vos versements programmés sur un ou plusieurs supports en unités de compte diversifiés.

Cette approche vous permet d'investir régulièrement vos versements sur des supports plus dynamiques, afin de bénéficier d'un potentiel de rendement plus important2 pour votre contrat d'assurance-vie sur le moyen et le long terme.

L'investissement régulier vous permet ainsi de lisser les coûts d'acquisition des unités de compte dans le temps :

  • En période de hausse des marchés, vous investissez dans moins d'unités de compte,
  • En période de baisse des marchés, vous investissez dans plus d'unités de compte qui se valoriseront lorsque les marchés repartiront à la hausse.

Ainsi, en programmant vos versements :

  • Vous vous constituez un capital diversifié sans y penser,
  • Vous minimisez les risques !

Une autre façon d'investir progressivement sur les marchés est d'opter pour l'option d'arbitrage automatique « Investissement progressif » disponible dans certains contrats d'assurance-vie distribués par le CMNE.

Cette option vous permet de lisser votre investissement dans le temps.
Votre versement sera d'abord investi sur le fonds en euros, puis arbitré progressivement sans frais vers les unités de compte que vous aurez choisies.

Dynamisez votre capital en augmentant la part allouée aux unités de compte

Vous pouvez aller plus loin dans votre diversification de votre contrat d'assurance-vie en procédant à un premier arbitrage partiel de votre capital déjà constitué afin que celui-ci soit alloué pour une part en unités de compte.

C'est ainsi l'intégralité de votre capital qui bénéficiera, sur le moyen long terme, du potentiel de performance2 offert par les marchés financiers.

Cette part et les unités de compte sélectionnées dépendront toujours de votre profil d'investisseur, de votre horizon de placement, de vos objectifs en termes de performances et de votre aversion ou non au risque.

Enfin, si votre situation personnelle et patrimoniale et si votre horizon de placement vous le permettent, vous pouvez ensuite envisager d'accroître plus ou moins sensiblement la part de votre capital affectée aux unités de compte.

Sur le moyen long terme cette stratégie peut s'avérer une bonne option pour compenser la baisse sensible et régulière du rendement des fonds en euros !

Si vous souhaitez en discuter, n'hésitez pas à contacter votre conseiller. Il vous aidera à opérer cette diversification sur les marchés financiers en veillant au respect permanent du couple rendement envisagé/risque accepté.

Pour parler diversification assurance-vie, contactez votre conseiller.

1 : L'assureur ne s'engage que sur le nombre d'unités de compte, mais pas sur leur valeur, celles-ci étant sujettes à des fluctuations à la hausse ou à la baisse en fonction de l'évolution des marchés financiers.

2 : Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.