Particuliers

Quelle incidence aura le report du prélèvement à la source ?

reply
Partager

Quelle incidence aura le report du prélèvement à la source ?

Reporté d'un an, le prélèvement à la source entrera en vigueur au 1er janvier 2019. Une décision qui pourrait impacter vos choix en matière fiscale.

Première conséquence de ce report, l'administration fiscale ne transmettra pas, comme il était convenu, votre taux d'imposition moyen à votre employeur en fin d'année. L'an prochain, vous déclarerez donc vos revenus de 2017. comme vous l'avez fait cette année pour ceux de 2016.

Travaux déductibles : choisir le bon moment

Le report du prélèvement à la source change la donne concernant les opérations ouvrant droit à une déduction. Si vous êtes propriétaire d'un bien locatif, sachez que le gouvernement avait prévu un mécanisme pour éviter toute tentative d'optimisation fiscale. Pour calculer le montant des travaux déductibles des revenus fonciers, Bercy avait imaginé faire la moyenne des travaux payés en 2017 et 2018, et autoriser la déduction de la moitié de ce montant. Dans ce cas, pour déduire 100 % de ses charges, il aurait fallu patienter jusqu'en 2019.

Avec le report, il vous reste deux options pour bénéficier à plein de la déduction : réaliser ces travaux maintenant ou bien les différer à 2020.

Épargne retraite, rien ne change

Vous pouvez continuer d'investir sur vos plans épargne retraite (PERP, contrats Madelin, contrats d'assurance article 83.) puisque les déductions normales s'appliqueront en 2018.

DERNIÈRE MINUTE
Projet de Loi de Finances 2018 : les autres annonces du gouvernement Macron

  • L'exonération de la taxe d'habitation : le gouvernement entend supprimer la taxe d'habitation pour 80 % des contribuables. Une réforme qui se fera par tranches successives et dont le coût pour les collectivités serait intégralement compensé par l'État.
  • La transformation de l'ISF en impôt sur la fortune immobilière : les valeurs mobilières (actions, obligations, OPCVM.) sortiraient du calcul de l'impôt de solidarité sur la fortune qui verra son champ d'application restreint au seul patrimoine immobilier.
  • Une flat tax sur les revenus du capital : la création d'un Prélèvement Forfaitaire Unique au taux de 30% pour remplacer les prélèvements existants (IR + PS) serait applicable à l'ensemble des revenus de l'épargne (intérêts, dividendes et plus-values). Les ménages pourraient continuer d'opter pour l'imposition au barème de l'IR. NB : Les régimes fiscaux du livret A et du PEA demeureraient inchangés. L'assurance-vie conserverait son régime fiscal actuel, seuls les versements effectués après la réforme seraient concernés par le prélèvement forfaitaire au moment du dénouement pour les encours supérieurs à 150 000 €.
  • Prorogation et recentrage du dispositif Pinel : le dispositif Pinel serait prorogé jusqu'au 31/12/2021 et serait recentré sur les zones géographiques A, A bis et B1 du territoire telles que définies par un arrêté du 1er août 2014. L'ancien zonage restera cependant applicable, à titre transitoire, pour les actes authentiques d'achat signés avant le 31/03/2018, sous conditions.