Particuliers

Seniors et patrimoine : où placer son argent pour préparer sa succession sans manquer de ressources ?

reply
Partager

Optimiser la fiscalité de son épargne dans l'optique de transmettre un jour son patrimoine : tel est l'objectif de celui ou celle qui veut préparer sa succession en toute sérénité. Pour autant, ces placements ne doivent pas se faire au détriment de votre qualité de vie et doivent vous permettre de faire face à une éventuelle perte d'autonomie.

D'après le Conseil d'Orientation des Retraites (COR), le patrimoine des seniors est estimé à 279 000 euros par ménage. Il se compose pour les deux tiers d'immobilier (75% des 75 ans et plus sont propriétaires de leur résidence principale). Viennent ensuite le patrimoine financier (pour 71 000 euros) et les autres types des patrimoines (mobilier de valeur, patrimoine professionnel.) pour 27 000 euros.

Assurance-vie : pour combiner épargne et transmission

Pour améliorer sa retraite et préparer sa succession, il est logique de vouloir constituer un capital qui soit transmissible. Certains produits financiers allient d'ailleurs ces objectifs d'épargne et de transmission, à commencer par l'assurance-vie. A travers des versements ponctuels ou réguliers, vous vous constituez un capital progressivement. Vous avez la possibilité de répartir votre épargne sur des fonds euros et des supports en unités de compte. Cette stratégie vous permettra de dynamiser votre portefeuille. Il est alors conseillé de jouer la carte de la diversification en multipliant les types de supports : actions (françaises, européennes, internationales), obligations (européennes, internationales), fonds diversifiés, immobilier (UC immobilières).

Autre avantage, l'assurance-vie permet de mutualiser le risque. Contrairement à la Bourse, vous ne détenez pas des titres en direct mais des parts de fonds qui eux-mêmes détiennent des titres de plusieurs sociétés ou Etats, lorsqu'il s'agit d'obligations européennes ou de bons du Trésor américain.

L'assurance-vie est un placement idéal pour la retraite car elle permet de générer un revenu régulier par le biais de rachats partiels, programmés ou de sortie en rente. Elle bénéficie d'une enveloppe fiscale avantageuse : après huit ans, les produits (intérêts) des contrats traditionnels bénéficient d'un abattement de 4 600 euros pour une personne seule ou de 9 200 euros pour un couple soumis à une imposition commune. Cela signifie que vous pouvez retirer chaque année un capital dont le montant des intérêts correspondant n'excède pas ces plafonds en étant exonéré d'impôt sur le revenu(1). En cas de décès, les sommes sont exonérées de droits de succession dans certains cas (selon les dates d'ouverture du contrat, de versement des primes et selon la qualité du ou des bénéficiaires désignés).

Droits de succession assurance-vie

D'autres types de placements permettent de générer des revenus réguliers tout en permettant la transmission d'un capital. C'est le cas notamment de l'immobilier locatif. Investir en Loi Pinel par exemple peut s'avérer être une solution intéressante (le dispositif prendra fin le 31 décembre 2017).
Vous pouvez également choisir ou non de compléter votre épargne par des produits spécifiques tels que le plan d'épargne pour la retraite collectif (Perco) ou les contrats Madelin. Tout dépend alors de votre situation professionnelle.

Anticiper la perte d'autonomie

Chercher à maintenir son niveau de vie une fois l'âge de la retraite arrivé est une chose. Se protéger contre des dépenses imprévues en est une autre. En effet, le vieillissement peut être synonyme d'entrée en dépendance. En vieillissant, nous devenons tous plus vulnérables. Affaiblissement de la vue, mobilité réduite, difficultés d'audition : les conséquences peuvent être multiples et nécessiter l'aménagement du domicile, l'embauche d'une aide extérieure ou encore des dépenses de santé qui n'étaient pas prévues.

Pour se prémunir, des produits spécifiques existent à l'instar de Plans Autonomie, l'offre dépendance du Crédit Mutuel Nord Europe. Une rente mensuelle est accordée à vie en cas de dépendance, ainsi qu'un capital « 1er équipement » versé pour faire face aux premières dépenses.

infoBon à savoir

Ces prestations ne sont pas imposables. Aussi, dans votre contrat Plans Autonomie du Crédit Mutuel, sont inclus l'assistance à domicile, l'aménagement ou encore l'aide à l'achat du matériel nécessaire à votre maintien à domicile.

Souscrire ce type de garantie est à prendre en compte dans un objectif de transmission. En anticipant votre perte d'autonomie, vous limitez les dépenses imprévues et mettez vos proches à l'abri. Deux tiers des Français* voient dans l'assurance perte d'autonomie une solution idéale pour se libérer des contraintes financières liées à l'âge.

(1) : Hors prélèvements sociaux.
* Source : ocirp