Particuliers

À quoi ressemblera la maison du futur ?

reply
Partager

À quoi ressemblera la maison du futur ?

L'essor de la domotique, l'invention de nouveaux matériaux et l'éco-conception des habitats nous promettent des maisons plus agréables à vivre ! Ouvrez la porte de la maison du futur et profitez de la visite, car cette maison sera peut-être bientôt la vôtre !

maison du futur

Un habitat connecté : home smart home

Soyez les bienvenus dans la maison du futur : la porte s'ouvre grâce à un système de reconnaissance faciale, la lumière s'allume sur votre passage et le chauffage se met automatiquement en route car il a détecté votre présence. Puis, le jour baissant, l'éclairage augmente pour compenser la baisse de luminosité. La météo change ? La maison anticipe le phénomène et augmente le chauffage pour vous protéger du froid.

Ce scénario est plaisant et n'a plus rien de futuriste puisque toutes ces technologies existent !

L'innovation, c'est désormais de centraliser le pilotage de toutes ces fonctions et de les personnaliser via une application unique, installée dans votre smartphone. En quelques gestes, que vous soyez chez vous ou à des milliers de kilomètres, vous pouvez couper le gaz, actionner les volets roulants, éteindre tous les appareils en veille, monter le chauffage, déverrouiller à distance sa porte.

Si certaines de ces applications peuvent paraître anecdotiques, d'autres ont un intérêt bien réel : vous faire réaliser des économies.

Terminé le gaspillage en eau grâce, par exemple, à des systèmes d'arrosage reliés à une station météo qui s'arrêtent s'il va bientôt pleuvoir. Avec l'Internet des objets (IoT), il est de plus en plus possible de payer en temps réel et en fonction de l'usage. Donc de maîtriser son budget et de réaliser des économies d'énergie. Les entreprises proposent également de plus en plus de compteurs connectés : Linky pour l'électricité, Gazpar pour le gaz, des compteurs individuels dans les immeubles à chauffage collectif., avec à chaque fois un même objectif : une gestion plus fine de ses besoins en énergie.

Des enjeux de société

Pratique la domotique ! Et accessible : il en coûterait "seulement" 2 000 euros pour "domotiser" sa maison. Ce qui fait dire aux experts du Cabinet d'audit et de conseil Gartner, que ce marché devrait s'envoler et atteindre les 100 milliards de dollars en 2020.
Une évolution somme toute logique : au-delà du confort qu'elles apportent, ces technologies sont aussi conçues pour que la maison du futur réponde aux grands enjeux sociétaux, dont des préoccupations environnementales.

Et si cette étape n'était qu'un premier pas vers un habitat intelligent, géré par une intelligence artificielle ? L'émergence de robots de compagnie, capable de communiquer avec d'autres objets connectés de la maison semble confirmer cette tendance ! À terme, ce nouveau compagnon sera de plus en plus capable d'accomplir des fonctions domestiques, comme sortir les poubelles, promener le chien, ranger la maison, remplir le lave-vaisselle, cuisiner ou encore mettre la table. Bref, plus de confort pour vous, mais sans effort !

Des maisons à haute performance énergétique

Au-delà d'une révolution technologique qui fait la part belle au big data, la smart home prône également un retour à la nature. Une initiative d'autant plus intéressante qu'après la réglementation thermique (RT) 2012 qui a fait du bâtiment basse consommation la nouvelle référence, la RT 2020 va imposer pour 2020 les bâtiments à énergie positive ! Autrement dit, toutes les habitations construites après cette date devront produire autant d'énergie qu'elles en consomment.

Au programme : production locale d'énergie renouvelable (photovoltaïque, pompe à chaleur, poêle à bois, ballons thermodynamiques.), récupération d'eau de pluie, toitures végétalisées, mini-éoliennes installées dans les jardins. Sont aussi recommandés les vitrages dernière génération, capables de réguler le rayonnement solaire selon les saisons. Les RT orientent aussi le public vers de nouveaux modes constructifs, comme la bio construction, qui pourrait bien dessiner l'architecture du futur.

Dans ce domaine, la tendance est aux biomatériaux, comme la brique composée de champignons, solide, compacte et biodégradable. Citons aussi le béton cellulaire, le béton vert (conçu à base de chaux aérienne et de fibres végétales), ainsi que le papier recyclé. Sans oublier la paille qui, agglomérée à des enduits de terre ou de chaux permet de monter des façades isolantes du plus bel effet, ou encore le bio-carrelage à base d'algues, plus souple, plus léger et bien plus écologique que ceux fabriqués en céramique. Autant de matériaux éco-innovants qui devraient faire parler d'eux dans les années à venir. La nature n'a pas fini d'envahir nos habitats !

Des crédits d'impôts sur les travaux

Toutefois, ces éco-habitats représentent souvent un surcoût au démarrage du chantier. En moyenne, la maison durable coûte entre 7 et 20 % plus cher qu'une construction classique. Reste que les économies d'échelle et les gains de productivité permettront à terme aux promoteurs de proposer des prix équivalents, voire inférieurs à ceux des constructions en béton classique. De plus, de nombreuses aides gouvernementales existent et peuvent considérablement alléger la facture.

En effet, quels que soient vos revenus, vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite), pour effectuer des dépenses en faveur de la qualité environnementale de votre habitation principale. Depuis le 1er septembre 2014, le crédit d'impôt s'élève à 30 % du montant total de votre chantier, dans la limite de 8 000€ pour une personne seule, 16 000€ pour un couple (somme majorée de 400€ par personne à charge). Autre dispositif à ne pas oublier, les primes énergies, qui peuvent couvrir une partie non négligeable de la facture.

En savoir plus sur le Crédit d'Impôt de Transition Énergétique.

Enfin, avant de se lancer dans un chantier de rénovation, n'oubliez pas de vous renseigner auprès de votre mairie. Certaines municipalités proposent en effet des subventions aux résidents qui réalisent des travaux dans ce domaine. De quoi achever de décider certains usagers à franchir le pas !

L'impression 3D au service de l'habitat du futur

Et si l'avenir de l'habitat, c'était d'abord d'offrir un toit à tout le monde. Pour résoudre le problème du prix et du temps de construction des maisons, l'entreprise de bâtiment, chinoise WinSun Decoration Design Engineering Co a eu l'idée de concevoir une imprimante 3D géante. Grâce à cette technologie, elle a pu construire à la chaîne, en avril dernier, une dizaine de maisons de 200 m² en seulement . une journée. Chaque pièce avait été fabriquée par l'imprimante avant d'être assemblée, touche par couche, sur le site grâce à des éléments en acier qui permettent de maintenir les pièces entre elles. Avec pour matière première des matériaux essentiellement recyclés. Rapide, écologique, sur mesure, et peu cher. Qui dit mieux ?

Étude réalisée en mai-juin 2016 par http://www.immobiliare-neuf.fr/
Étude Gfk de 2015 : « Référence des Equipements Connectés (REC) », menée auprès de 10 000 foyers français. http://www.ademe.fr/
http://www.pap.fr/actualites/a-quoi-res.
http://www.objetconnecte.net/impression.