Particuliers

Véhicule diesel, essence, hybride ou électrique : quelle motorisation choisir ?

reply
Partager

Véhicule diesel, essence, hybride ou électrique : quelle motorisation choisir ?

Vous roulez beaucoup ? Vous souhaitez peut-être vous laisser tenter par un véhicule propre ? Entre une motorisation essence, diesel, hybride ou tout électrique, laquelle choisir ? Avantages et inconvénients.

Le diesel, toujours best-seller

Plébiscitée par la majorité des Français, la motorisation diesel présente de vrais avantages pour qui roule au minimum 20 000 km par an.
L'investissement de départ étant plus important, il vous faudra en effet plusieurs années pour le rentabiliser. Il est donc plutôt recommandé de faire le calcul pour vous assurer que l'achat en vaut la chandelle.
À la pompe, le diesel est moins cher que l'essence mais davantage taxé parce que plus polluant.
Côté entretien et réparation, les frais sont plus importants que pour un véhicule essence ou électrique. Retenez cependant, qu'une voiture diesel se revend mieux qu'un véhicule essence et sa côte à l'Argus résiste davantage.

Attention : À partir de 2020, les véhicules essence ou diesel mis en service avant 2011 ne pourront plus circuler dans Paris, selon le plan anti-pollution de la mairie entré en vigueur mercredi 1er juillet. Évitez d'acheter une voiture diesel d'occasion antérieure à 2011 !

Les moteurs essence pour les citadins

Vous circulez la plupart du temps en ville ou effectuez de petits trajets au quotidien ?
Dans ce cas, optez pour un véhicule essence, plus intéressant et surtout moins cher qu'un véhicule diesel de même catégorie. Le nombre de modèles proposés est d'ailleurs plus conséquent, surtout dans la gamme des citadines et l'entretien plus économique aussi.
Les inconvénients ? Le carburant est plus cher qu'un diesel et un véhicule essence consomme plus. Faites le calcul !

L'hybride, le bon compromis

Proposée par de plus en plus de constructeurs, la voiture hybride permet de réduire les émissions polluantes et de consommer moins. Équipée d'une double motorisation, le moteur électrique prend le relais sur le moteur thermique dès que possible.
Au regard du prix du carburant à l'heure actuelle, vous pourriez facilement faire des économies. Et contrairement à une voiture électrique, vous ne rencontrerez pas de problème d'autonomie.
Son inconvénient majeur, mais de taille... Son coût à l'achat, qui reste très élevé en dépit de la possibilité de crédit d'impôt offerte.

Vous souhaitez en savoir sur le crédit d'impôt de Transition Énergétique ? Lisez notre article.

L'électrique, c'est l'avenir...

Grand favori avec ses nombreux atouts écologiques, le véhicule électrique ne pollue pas, ne fait pas de bruit, ne nécessite que peu d'entretien et permet de profiter d'un beau crédit d'impôt au titre de véhicule propre.
Son prix à l'achat reste, malgré tout, assez élevé, son temps de charge non négligeable et son autonomie encore aujourd'hui très limitée (souvent inférieure à 150 km dans des conditions d'utilisations réelles).
Pour un usage urbain, il représente une bonne option, mais pour effectuer des trajets plus longs, il est nécessaire d'utiliser les bornes de recharges publiques en constante progression sur le territoire, mais encore rares.
Enfin, le style de conduite ayant une influence sur l'autonomie du véhicule, l'électrique est donc réservé aux conducteurs à la conduite plutôt « sereine »...

Envie d'un véhicule neuf ? Découvrez le pack Tout Auto = crédit + assurance auto à partir de 2,30% (TAEG fixe)*

*Pour un crédit TOUT AUTO de 8 000 € sur 36 mois et pour le financement d'un véhicule neuf vous remboursez 35 mensualité de 230,08 € et une dernière mensualité de 230.22 € au TAEG fixe (hors assurances emprunteurs facultatives) de 2,30 % (taux débiteur annuel fixe de 2,27 %). Coût total du crédit : 283,02 € (Pas de frais de dossier). Montant total dû par l'emprunteur : 8 283,02 €. Les mensualités ne comprennent pas l'assurance décès, perte totale et irrémédiable d'autonomie, IPT, ITT facultative. Montant de la cotisation d'assurance pour un emprunteur de moins de 60 ans : 4,92 € par mois, montant total des cotisations : 177,12 € / TAEA de 1,43 %. Conditions au 30/06/2015. Sous réserve d'acceptation du dossier.

1Dans la limite de 6 300€. Source vosdroits.service-public.fr
2Source Insee. « Diffusion de l'automobile en France : vers quels plafonds pour la motorisation et l'usage ». 2012.