Particuliers

Voiture connectée, l'étape clé vers la voiture sans pilote

reply
Partager

Voiture connectée, l'étape clé vers la voiture sans pilote

D'ici 2040, les experts s'accordent pour dire que la voiture autonome sera arrivée à maturité(1). Et d'ici là ? Jalon nécessaire, la voiture connectée fait son chemin, traçant la voie à sa version sans pilote.

78 millions de véhicules connectés seront commercialisés d'ici 2018(2). En 2025, la totalité des véhicules vendus sera connectée. Derrière ce terme se cachent différentes fonctionnalités, plus ou moins connues et déployées.

Voiture connectée

Aujourd'hui, ce que l'on appelle communément un véhicule connecté est un véhicule connectable, proposant par exemple l'accès à des services "d'infotainment" (météo, actualités, mise à jour du trafic sur le GPS ou encore "streaming" musical). Certains permettent de contrôler la mise en route du chauffage à distance depuis son smartphone ou encore l'état de charge de la batterie pour les véhicules hybrides ou électriques. D'autres modèles disposent de services d'aide au stationnement, d'adaptation automatique des vitesses ou même de conduite semi-automatique, comme chez BMW, Mercedes ou Audi.

Mais ce n'est pas tout ! Un véhicule connecté est intelligent, capable d'interagir avec son environnement.

À terme, il pourra notamment communiquer avec l'infrastructure routière pour moduler sa vitesse en fonction des spécificités rencontrées. Audi propose ainsi déjà l'étude de la cartographie pour adapter les modes de vitesse et la conduite du véhicule à la route. En complément, Volvo et d'autres réfléchissent à des systèmes de communication entre véhicules, permettant d'alerter et anticiper en cas de danger : passage d'un véhicule d'urgence, travaux, embouteillage(3). En cas d'accident, ce même véhicule appellera lui-même les secours et se signalera avec sa position GPS.

Un véhicule au service du bien-être du conducteur

Plus de facilité pour la conduite, plus de services : le véhicule connecté simplifie les trajets du conducteur.

88 % d'entre eux(4) considèrent ainsi que la voiture connectée apporte plus de confort de conduite. Son avantage principal réside cependant dans la sécurité qu'il apporte. Plus connecté, le véhicule est donc plus automatisé, permettant au conducteur de se libérer en partie des conduites rébarbatives ou à risques. Certains modèles proposent par exemple un système qui mesure le niveau d'attention du conducteur et l'alerte en cas de somnolence.

Si la voiture complètement autonome n'existe encore qu'à l'état de prototype, son concept quitte cependant les sphères de la science-fiction pour s'intégrer, petit à petit, à nos habitudes de conduite. Jusqu'à ce que, grâce à elle, la conduite ne soit plus qu'une pratique révolue.

Enfin, si vous souhaitez faire l'acquisition d'un véhicule connecté, souvent haut de gamme, n'hésitez pas à contacter votre conseiller qui pourra vous aider à construire votre projet d'achat ou à simuler votre crédit auto sur notre site.

(1) http://www.usine-digitale.fr/article/qu.
(2) http://www.usine-digitale.fr/article/le.
(3) http://voiture-autonome.lefigaro.fr/voi.
(4) http://www.morpho.com/en/media/infograp.