Économie et marchés financiers

Économie et marchés financiers : point de situation

Le déconfinement continue d'avancer et les gouvernements constatent que le nombre de nouveaux cas reste sous contrôle. Ceci a permis aux autorités françaises d'annoncer que l'essentiel de l'économie pourrait rouvrir à partir de début juin, avec des restrictions centrées sur l'Ile de France et le secteur du tourisme et loisirs.

Ces décisions permettent d'anticiper une accélération de la reprise économique qui reste modeste au regard des indicateurs publiés la semaine dernière, par exemple par l'INSEE pour la France, concernant la consommation des ménages.

Les États continuent d'annoncer des mesures visant à soutenir les acteurs économiques, pour la filière automobile par exemple, avec un plan spécifique pour ce secteur détaillé par le Président français, E. Macron, en milieu de semaine dernière. Il manquait cependant, jusqu'ici une dimension européenne significative en termes de réponse à la crise sanitaire. C'est désormais chose faite, avec la proposition de la Commission européenne présentée le 27 mai. Sa présidente, Ursula Van der Lyen, évoque un plan de 750 milliard d'euros, à 2/3 sous forme de dons, et à 1/3 sous forme de prêts à taux bas, en faveur des régions européennes, et de secteurs d'activité les plus touchés par la crise liée au Covid-19. Tous les membres de l'Union européenne ne sont pas d'accord sur la forme, si bien qu'un débat s'est engagé afin de trouver des compromis ces prochaines semaines.

Ces nouvelles favorables ont porté l'euro (qui est repassé au-dessus de 1 € = 1,11 $) ainsi que les marchés d'actions ces derniers jours, mais aussi le baril de pétrole. Elles permettent de faire passer au second plan la remontée des tensions entre les États-Unis et la Chine. Le Président américain D. Trump a pris la parole à ce sujet vendredi soir dernier. Le fait qu'il se soit bien gardé de réellement sanctionner la Chine pour ses décisions visant à contrôler de manière plus étroite le territoire de Hong Kong a contribué à détendre la situation.