Économie et marchés financiers

Économie et marchés financiers : point de situation

La situation sanitaire mondiale est encore loin d'être sous contrôle. Dans plusieurs États américains, le nombre de nouveaux cas continue d'augmenter fortement alors que les États, qui favorisent la reprise économique, restent réfractaires à imposer des confinements plus stricts. L'Europe n'est pas épargnée par le regain d'inquiétude, avec, par exemple, un important foyer de contamination dans un abattoir allemand, ce qui a contribué à une nette remontée du taux de reproduction du virus (R0).

Ce regain du risque sanitaire vient contrebalancer les premiers effets économiques rassurants du déconfinement, dont notamment le rebond de la consommation des ménages. Le rebond durable de l'économie nécessitera néanmoins un soutien budgétaire considérable et donc un compromis entre les membres de l'Union européenne, alors que les discussions du Conseil européen des 18 et 19 juin ont surtout révélé les points d'achoppement importants entre ces derniers pour définir les modalités de l'aide qui sera apportée aux régions et secteurs les plus touchés au sein de l'Union européenne.

Aux États-Unis, Donald Trump continue de descendre dans les sondages face à Joe Biden en vue de la prochaine élection présidentielle qui se tiendra en novembre. En parallèle, les tensions s'accentuent avec le reste du monde, le président américain maintenant un ton agressif envers la Chine, mais aussi envers l'Europe, en refusant de poursuivre les discussions concernant la taxation des entreprises technologiques (GAFAM) pour qu'elles paient un montant d'impôt plus significatif là où elles exercent leurs activités.

Enfin, les marchés d'actions mondiaux ont stoppé leur progression mais parviennent pour l'instant à résister. Le regain d'aversion au risque est toutefois palpable dans l'appréciation des devises refuge ou encore dans le cours de l'or, de retour sur son point haut récent de mi-avril.