Financer vos projets

Du crédit immobilier au prêt à la consommation, en passant par d'autres financements, le Crédit Mutuel Enseignant vous accompagne dans tous vos projets. Votre conseiller CME vous proposera une solution adaptée à vos besoins, en prenant soin de préserver l'équilibre de votre budget.

Acheter un logement

L'acquisition d'un bien immobilier représente un élément-clé dans une vie.
Élaborez, avec l'aide de votre conseiller CME, un plan de financement en adéquation avec votre situation financière et à la nature du bien (résidence principale ou secondaire, investissement locatif).

Points clés

  • Le montant du crédit immobilier qui pourra vous être accordé dépend à la fois de votre apport personnel et de vos revenus réguliers.
    Afin de préserver votre équilibre budgétaire, le montant des remboursements mensuels liés à l'emprunt immobilier ne devrait pas dépasser 35 % de vos revenus nets.
  • Il est possible de compléter un prêt immobilier classique par un prêt aidé par l'État, comme le Prêt à Taux Zéro.
    Ce prêt, très avantageux, est cependant soumis à conditions et le montant empruntable est plafonné.
  • Si vous vendez un bien immobilier en vue d'en acquérir un autre, il vous faudra peut-être solliciter un prêt relais. Il s'agit d'une avance sur la valeur du bien à vendre en fonction de son estimation. Il vous permettra ainsi d'acheter un nouveau bien immobilier, tout en ayant la liberté de vendre le vôtre dans les meilleures conditions.
    Le prêt relais sera associé à un prêt immobilier ordinaire complémentaire si la nouvelle acquisition est plus chère que le bien à vendre.
  • La durée du prêt relais n'excède pas 12 à 24 mois, soit le temps de vendre votre bien. Son remboursement s'effectue en une seule fois et en totalité lorsque la vente du bien est effective. Vous pouvez néanmoins choisir de payer les intérêts et les cotisations d'assurance mensuellement.
  • Vous pouvez opter pour l'investissement immobilier locatif, c'est-à-dire d'acquérir un bien en vue de le louer. Il existe en la matière, plusieurs dispositifs permettant de bénéficier de réductions d'impôt. Ces avantages vous obligent cependant à vous engager sur les conditions de location.

Points de vigilance

  • Il est préférable de solliciter un crédit immobilier en disposant d'un apport personnel. Plus celui-ci sera important et plus votre emprunt sera léger. Pensez à l'épargne logement pour vous le constituer progressivement.
  • Si votre conjoint n'est pas fonctionnaire mais salarié du secteur privé, vous pouvez aussi songer à d'éventuelles primes d'intéressement, de participation, ou autre PEE (Plan d'Épargne Entreprise) pour constituer votre apport personnel.
  • Si vous signez un compromis de vente, vérifiez que vous bénéficiez d'une clause suspensive qui suspendra la vente si vous n'obtenez pas votre prêt bancaire.
  • Dans le cas du prêt relais, si la vente de votre bien immobilier paraît incertaine au montant et dans les délais que vous souhaitez, il se peut que votre banque ne vous accorde qu'une avance limitée, par exemple à 60 ou 70 % du prix de vente.

Financer vos travaux

Vous êtes propriétaire de votre logement et vous souhaitez augmenter sa valeur en le rénovant ou en l'agrandissant. Vous pouvez également le rendre moins consommateur d'énergie. Pour tous ces projets, votre CME vous propose les financements adaptés pour emprunteur aux meilleures conditions !

Points clés

  • Doubles vitrages, isolation, chauffage, des travaux liés à la performance énergétique vous permettront d'améliorer votre confort, de réaliser des économies d'énergie et d'accroître la valeur de votre bien tout en œuvrant pour l'environnement.
  • Les travaux d'économie d'énergie bénéficient d'aides et de conditions de financement préférentielles, sous réserve de respecter certaines conditions :
    - L'État a créé l'Éco-Prêt à Taux Zéro (ou Éco-PTZ) pour financer, sous conditions, certains travaux spécifiques améliorant la consommation énergétique d'un logement. Ce prêt remboursable sans intérêt peut aller jusqu'à 30 000 €. La loi de finances pour 2014 a reconduit le dispositif jusqu'à la fin de 2015.
    - Pour compléter ce dispositif, un « Éco-Prêt » pourra vous être proposé par votre banque à des conditions avantageuses.
  • Les dépenses engagées permettent en plus de bénéficier, sous conditions, du Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) et d'aides de l'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH) ou des collectivités territoriales.
  • Faire réaliser un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) vous permettra de bien cibler les travaux à réaliser.
  • Pour vos travaux d'agrandissement et d'amélioration, faites réaliser des devis pour avoir une idée précise du montant global des dépenses.
  • Vous pourrez débloquer les fonds au fur et à mesure de l'avancement des travaux, sur présentation des factures.

Points de vigilance

  • Les conditions d'obtention du Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique sont complexes, en cas de doute prenez contact avec l'administration fiscale.
  • Pour calculer le coût réel de vos travaux d'économies d'énergie, faites le bilan des dépenses et des aides dont vous pourriez bénéficier et des économies d'énergie attendues.
  • Pour certains travaux de rénovation, une déclaration de travaux ou un permis de construire sont nécessaires.
  • Le taux de TVA appliqué dépendra de la nature des travaux concernés. Vous pouvez bénéficier d'une TVA à taux réduit (5,5 %) ou à taux intermédiaire (10 %).
  • Si vous comptez utiliser votre droit au Prêt Épargne Logement, vérifiez avec votre conseiller si les travaux que vous envisagez peuvent être financés par celui-ci, et à quel montant de crédit vous pouvez prétendre.
  • Vérifiez que les entreprises qui vont intervenir chez vous ont souscrit une garantie décennale qui vous protège en cas de malfaçon.

Financer votre voiture

L'achat d'une voiture est un investissement conséquent. Selon le montant engagé, il vous faudra peut-être envisager un crédit. Vous pouvez aussi vous laisser tenter par la location longue durée, une formule clé en main pour rouler avec une voiture neuve. Pour rouler l'esprit tranquille sans surprise budgétaire, vous pouvez opter pour un contrat d'entretien mensualisé.

Points clés

  • Si vous disposez d'un peu d'épargne, vous pouvez injecter un apport personnel dans votre projet d'achat d'une nouvelle voiture. Vous pourrez ainsi réduire le montant emprunté, la mensualité ou la durée de vos remboursements. Certaines formules de financement peuvent être associées à la constitution d'une épargne. Vous disposerez ainsi directement d'un apport pour votre prochain véhicule.
  • Le crédit et l'assurance auto pourront vous être proposés dans une formule tout compris qui vous permettra de bénéficier d'un taux préférentiel.
  • Votre conseiller pourra vous proposer un crédit spécialement dédié à l'achat d'un véhicule. Il s'agit du crédit auto.
  • Avec un crédit renouvelable, vous disposez d'un montant de crédit à débloquer dès que vous en avez besoin, pour tous types de dépense (achats, factures...). Ce montant se renouvelle au fur et à mesure de vos remboursements.
  • Votre conseiller peut également vous proposer un crédit renouvelable dont vous pourrez disposer le moment venu aux conditions du crédit auto. Vous pourrez personnaliser vos remboursements (mensualités et durée) et l'utiliser directement en ligne.
  • Pour centraliser toutes vos dépenses liées à l'automobile, votre banque peut vous proposer une prise en charge complète de votre projet auto : commande, financement, assurance et entretien. Elle bénéficie de partenariats avec les professionnels de l'automobile nous permettant de vous proposer la commande du véhicule choisi à prix remisé.

Points de vigilance

  • Si vous achetez un véhicule d'occasion, adaptez la durée du prêt à la durée de vie que vous estimez pour ce véhicule. En effet, il ne sera pas aisé de continuer à payer un prêt pour un véhicule que vous n'utilisez plus et que vous cherchez à remplacer.
  • Un accident qui rendrait votre véhicule inutilisable n'annule pas pour autant le prêt que vous avez contracté. Pour minimiser les conséquences financières d'un tel accident, veillez à souscrire une formule d'assurance automobile comprenant la garantie adéquate (comme la garantie « Valeur à Neuf » du Crédit Mutuel).

Financer vos projets personnels

Mariage, grand voyage, rénovation d'une maison... À chaque période de la vie les idées de projets fourmillent. Cependant ces beaux rêves sont souvent rattrapés par le principe de réalité : le financement.
Avec l'aide de votre conseiller, vous pouvez obtenir un crédit adapté à votre besoin, sans déséquilibrer pour autant votre budget.

Points clés

  • Deux types de crédit pourront vous être proposés : un crédit non affecté (aussi appelé « prêt personnel ») et un crédit affecté. Le crédit non affecté est lié au financement d'un certain type de bien ou de prestation précis (un crédit auto par exemple).
  • Le prêt affecté est donc moins souple que le non affecté mais il offre davantage de protection, si, par exemple, l'achat prévu d'une automobile ne se réalisait finalement pas.

Points de vigilance

  • Un projet bien financé démarre par un évaluation au plus juste de vos capacités de remboursement. Ne prenez pas la souscription d'un crédit à la légère : vous prenez un engagement sur plusieurs mois, voire sur plusieurs années. Votre conseiller saura vous recommander un montant de crédit réaliste et adapté à votre budget.

Notre offre

Prêt Personnel CME

Un prêt pour financer tous vos projets à conditions préférentielles CME.

Crédit Auto CME

Une formule de financement pour tout véhicule, aux conditions CME.

Tarifs

Coûts des produits et services proposés à des tarifs préférentiels.

Votre conseiller peut aussi vous proposer :

Un prêt relais, un crédit immobilier qui vous permet de ne pas avoir à attendre d'avoir vendu votre bien immobilier pour pouvoir vous en racheter un nouveau.

Le prêt d'épargne logement, que vous acquérez dans le cadre d'un PEL ou d'un CEL après une phase d'épargne.

Prendre rendez-vous