Compte-titres ordinaire

En détails

Pour les épargnants avertis acceptant une part de risque

Le compte-titres ordinaire s'adresse aux épargnants qui souhaitent diversifier une partie de leur épargne vers les marchés financiers.

Ils offrent une espérance de performances plus importantes dans la durée, en contrepartie d'un risque de perte en capital. Ce risque est plus élevé pour les titres de petites sociétés (le nombre d'actions en circulation étant relativement faible, les variations du nombre d'acheteurs peuvent se traduire par de fortes fluctuations du cours de l'action).

En effet, investir en Bourse présente des risques, l'investisseur peut ne pas récupérer les sommes investies. Les placements en actions et en fonds actions sont soumis aux variations des marchés financiers. Le titulaire d'un compte-titres ordinaire doit être en mesure d'accepter ces fluctuations à la hausse comme à la baisse.

Qui peut ouvrir un compte-titres ordinaire ?

Toute personne physique ou morale peut ouvrir un ou plusieurs comptes-titres. Les personnes physiques ont la possibilité d'ouvrir le compte-titres ordinaire sous forme collective (compte joint, indivision, démembrement).

Le compte-titre ordinaire est toujours associé à un compte espèce.

Comment est composé un compte-titres ordinaire ?

Le compte-titres peut contenir :

Une gestion directe, conseillée ou sous mandat

Le compte-titres ordinaire peut répondre à des attentes très différentes. Que vous soyez un investisseur averti ou débutant, que vous souhaitiez vous constituer une épargne progressive, faire fructifier un capital, ou bien gérer votre trésorerie professionnelle, vous pouvez choisir le mode de fonctionnement qui vous convient :

  1. Une gestion en toute autonomie où vous vous constituez et gérez seul votre portefeuille de valeurs mobilières.
  2. Une gestion conseillée qui vous permet de gérer votre portefeuille de valeurs mobilières en toute liberté tout en profitant de conseils sur mesure d'une équipe de professionnels en matière d'allocations d'actifs, de sélection de fonds, d'achat ou de vente de titres vifs.
  3. Une gestion sous mandat où vous déléguez et confiez la gestion de votre portefeuille de valeurs mobilières à un professionnel selon les modalités convenues dans un mandat signé entre les deux parties.

Une fiscalité avantageuse

Du côté du particulier, les plus-values de cession de valeurs mobilières de droits sociaux réalisées et, les dividendes et intérêts perçus dans le cadre de la gestion privée de leur patrimoine sont imposées au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30%.

Les contribuables peuvent opter annuellement, lors de leur déclaration de revenus, pour une imposition au barème progressif de l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux (17,2%). Cette option vaut pour l'ensemble de leurs revenus de capitaux mobiliers (dividendes, intérêts et plus-values).

Les supports d'investissement du compte titres ordinaire

Outre les parts sociales B, et les titres éligibles que vous pouvez sélectionner dans le cadre de votre libre gestion, le Crédit Mutuel met à votre disposition une large gamme de fonds permettant de moduler et diversifier votre portefeuille.