Assurance auto

Assurance auto au kilomètre : qu'ai-je à y gagner ?

Je suis tenté par l'assurance auto au kilomètre, qui reviendrait moins chère qu'une formule classique. Mais est-ce vrai pour tous les types de conducteurs ? Et que se passe-t-il si je dépasse mon forfait kilométrique ? En bref, quels sont les avantages de l'assurance auto au km.

Assurance auto classique et assurance au kilomètre : la couverture est-elle la même ?

Le principe est le même que pour une assurance auto classique. Vous êtes couvert en fonction des options que vous avez choisies. Vous pouvez souscrire une assurance :

  • tous risques
  • au tiers
  • au tiers étendue au vol, incendie et bris de glace.

J'utilise peu ma voiture, cette formule au km est-elle intéressante ?

Oui, c'est même pour vous que les assurances auto au km ont été créées.

Les contrats proposent souvent un kilométrage annuel faible, aux alentours de 6 000 kilomètres par an. Alors si vous utilisez beaucoup les transports en commun, ou si vous utilisez votre voiture de manière ponctuelle, cette formule au kilomètre peut être très avantageuse pour vous. Vous ne payez qu'en fonction de vos besoins réels.

Que se passe-t-il si je n'atteins pas mon forfait kilométrique ?

Tout dépend de ce que prévoit votre assurance auto au kilomètre.

La plupart des contrats actuels prévoit un report des kilomètres non effectués sur l'année suivante.

Dans certains cas, les cotisations en trop sont perdues.

Et si à l'inverse, je dépasse le forfait kilométrique de mon assurance auto ?

C'est là qu'il faut faire attention. Car l'assurance auto au kilomètre peut vous revenir très cher. Selon votre contrat, vous devrez payer une cotisation supplémentaire.

Elle peut être forfaitaire ou calculée sur chaque kilomètre en trop. C'est pourquoi il faut absolument réaliser une estimation précise des distances que vous parcourez chaque année avant de vous engager dans une assurance auto au kilomètre.

Si j'ai un accident en dehors des kilomètres autorisés, que se passe-t-il ?

Vous risquez d'être moins bien indemnisé en cas de sinistre. N'hésitez pas à prévenir votre assureur si vous roulez plus que prévu : mieux vaut payer un complément de cotisation et pouvoir rouler bien assuré, en toute sérénité.