Assurances

Assurance habitation : comment estimer la valeur de mes biens mobiliers ?

Je m'apprête à souscrire un contrat d'assurance habitation et j'ai besoin d'indiquer la valeur de mes biens mobiliers. Certains de mes meubles, appareils ménagers et objets ont une valeur sentimentale. D'autres sont vraiment précieux. Comment leur offrir une protection sur mesure ? Et au final, comment estimer leur valeur pour mon assurance habitation ?

Estimer la valeur de mes biens mobiliers, c'est obligatoire ?

Vous avez tout intérêt à bien estimer leur valeur. C'est le seul moyen d'avoir une couverture adaptée.

En fonction du montant assuré, votre compagnie d'assurance fixe le montant de votre prime à payer. Selon le niveau de garantie souhaité, la cotisation de votre assurance habitation n'est pas la même. Et les indemnisations perçues en cas de sinistre non plus !

Quels critères choisir pour évaluer le coût de mes biens mobiliers ?

Deux critères fondamentaux vous permettent d'estimer la valeur de vos biens à assurer.

  • La date de l'achat. Selon la méthode d'indemnisation choisie, un appareil ou un meuble peut-être considéré comme « neuf » durant une certaine période (sauf, si vous l'avez acheté d'occasion) et peut donc bénéficier d'une garantie de rééquipement à neuf.
  • Le prix auquel vous avez payé chaque objet, diminué du taux de vétusté.

À qui m'adresser pour estimer la valeur de mes biens ?

C'est un calcul que vous pouvez faire facilement vous-même. Bien sûr, si vous déclarez plusieurs milliers d'euros de biens, votre assureur vous enverra peut-être un expert pour vérifier leur valeur réelle.

Mais dans la plupart des cas, il vous suffit de rassembler les factures d'achat de l'ensemble de vos biens (meubles, vêtements, bijoux, objets de décoration, matériel informatique, etc.) et de tout rassembler dans un tableur.

Je me suis trompé dans mon estimation, est-ce grave ?

C'est surtout un risque pour vous. En fait :

  • soit vous vous êtes assuré par excès et avez donc payé une prime plus élevée que ce que valent vos meubles
  • soit vous avez sous-estimé vos biens et en cas de sinistre, vous aurez du mal à vous ré-équiper avec les indemnités versées.

Donc mieux vaut être précis quand vous faites vos estimations.

Par prudence, rien ne vous empêche de vous réserver une marge de sécurité raisonnable, en choisissant un plafond de garantie légèrement plus élevé que la valeur réelle de vos biens.

Justement, comment suis-je indemnisé lorsque mes biens sont endommagés ?

Trois éléments vont entrer en compte pour le calcul de votre indemnisation :

  • l'estimation de la valeur de vos biens mobiliers, que vous avez fournie lors de la signature du contrat d'assurance habitation
  • le plafond et les conditions de garantie que vous avez choisis dans votre contrat
  • les preuves de détérioration du matériel que vous joindrez à votre déclaration de sinistre (photos, factures et certificats).

En cas de nécessité, un expert se déplacera pour constater les dégâts.