Auto

Comment financer votre permis de conduire ?

Passer mon permis de conduire : j'y pense ! Mais comment financer les 1 500 € que cela va me coûter en moyenne ? Si je suis étudiant, à la recherche d'un emploi ou jeune actif, quels organismes peuvent m'aider ? Et quelles sont les options de financement qui s'offrent à moi ?

J'ai entre 15 et 25 ans et pas de ressources personnelles

Le « permis à 1 € par jour »1 est fait pour vous ! Il s'agit d'un prêt à taux zéro de 600, 800, 1 000 ou 1 200 € qui vous permet de financer votre permis, aussi bien en formation initiale qu'en conduite accompagnée.

Vous le remboursez ensuite à raison d'1 € par jour, c'est-à-dire 30 € par mois. Aucun apport n'est nécessaire. Par contre, vous devez présenter des garanties financières (vos fiches de paie ou celles de vos parents ou encore une caution, personnelle ou publique).

Je n'ai pas obtenu le prêt ou il ne couvre pas tous les frais...

Entre 18 et 25 ans, vous pouvez vous tourner vers le Fonds d'Aide aux Jeunes (FAJ) de votre département de résidence. Il pourra vous verser jusqu'à 1 000 € pour vous aider à financer votre permis. Il s'agit d'un don et non d'un prêt.

Toutefois, vous n'en bénéficierez qu'à condition d'être en phase d'insertion professionnelle (par le biais d'un projet ou d'une promesse d'embauche) rendant l'obtention du permis indispensable.

Et si je suis simplement étudiant, comment financer mon permis ?

Adressez-vous à votre mairie. Les municipalités sont de plus en plus nombreuses à mettre des bourses « permis » à la disposition des jeunes entre 18 et 25 ans sans ressources.

En contrepartie, on pourra vous demander d'accomplir des heures de travaux d'intérêt collectif (dans le domaine caritatif, sportif ou culturel...). Notez que cette bourse de votre mairie est compatible avec le permis à 1 €.

Je suis étudiant mais mes parents sont prêts à m'aider

Si leurs ressources le permettent, ils peuvent contracter un crédit à la consommation pour financer l'inscription à l'auto-école, les leçons de code et de conduite et les deux examens. Le montant d'un prêt personnel va de 1 000 à 5 000 € et peut être remboursé pendant 5 ans. De quoi vous offrir autant d'heures de conduite que nécessaire, et même une formation en accéléré ! Mais attention, avec les intérêts, le permis reviendra plus cher !

J'ai un souci de santé, ai-je droit à un financement pour mon permis ?

Si vous souffrez d'un handicap ou d'une pathologie particulière, les démarches pour obtenir votre permis seront plus longues et aussi plus coûteuses. Qu'il s'agisse de vous aider à passer une visite médicale ou à aménager vos leçons de conduite, des solutions existent. Vous pouvez faire une demande de Prestation de Compensation du Handicap auprès de votre MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) afin de bénéficier d'une aide forfaitaire de 1 000 € affectée à votre permis.

Au chômage, j'ai besoin du permis pour trouver un emploi

Vous êtes sur le point de retrouver un emploi, mais le permis de conduire est crucial pour obtenir le poste ? Pôle Emploi est prêt à vous aider à hauteur de 1 200 €. À condition, toutefois, que vous soyez inscrit comme demandeur d'emploi depuis au moins 6 mois en catégorie A, B, D formation, CSP ou contrats aidés. Sauf pour cette dernière catégorie, vous devez soit bénéficier de l'ARE minimale (Aide au retour à l'emploi), soit d'un minimum social, soit encore ne pas percevoir d'indemnités chômage.

Et si je ne remplis pas ces conditions de Pôle Emploi ?

En tant que demandeur d'emploi, vous avez droit à des heures de formation. Depuis mars 2017, vous pouvez financer votre permis, en totalité ou en partie, grâce à ce CPF (Compte personnel de formation). C'est le moment de le faire ! Votre dossier sera retenu à partir du moment ou le permis de conduire est indispensable à votre nouveau projet professionnel. Salarié, vous pouvez aussi vous servir de votre CPF pour financer votre permis, aux mêmes conditions.

Quelles autres options de financement pour les demandeurs d'emploi ?

Si vous ne pouvez pas bénéficier de l'aide de Pôle Emploi et que vous n'avez pas totalisé assez d'heures de formation pour profiter de votre CPF, renseignez-vous auprès des collectivités territoriales ou des missions locales. Si votre dossier montre que la mise en œuvre de votre projet professionnel dépend de l'obtention du permis de conduire, vous pourrez sans doute décrocher un financement local.

Je dois repasser mon permis, comment financer mes heures en plus ?

Une fois effectuées les 20 heures de formation réglementaires, vous pouvez proposer votre candidature auprès d'un établissement formant les moniteurs d'auto-école. Vous devenez élève-test, c'est-à-dire que vous servez de cobaye. Ce qui ne vous empêche pas, bien sûr, de profiter gratuitement de la leçon et de vous préparer à repasser votre permis.

Il n'y a aucun centre de formation près de chez moi...

Pour financer les cours de conduite supplémentaires et vous représenter à l'examen du permis, vous pouvez louer une voiture à double commande (environ 15 € de l'heure, contre 40 € en moyenne pour une heure de cours). À condition, bien sûr, qu'une personne majeure et titulaire du permis depuis au moins 5 ans accepte de vous accompagner !

La conduite supervisée, comment ça marche ?

Si vous disposez d'un accompagnateur répondant à ces conditions et que celui-ci met son propre véhicule à votre disposition, vous pouvez également vous inscrire à la conduite supervisée, après l'obtention du code et la fin de votre formation de base de 20 heures. Une attestation de fin de formation initiale ainsi qu'une autorisation doivent vous êtes délivrées par l'auto-école. Le propriétaire de la voiture que vous conduisez doit demander une extension de garantie à son assureur.

Puis-je passer le permis en candidat libre pour économiser ?

Si vous ne pouvez pas financer votre permis, oui, vous pouvez vous inscrire aussi bien à l'examen théorique que pratique en candidat libre. Par contre, vous devez disposer d'une voiture à double commande portant la mention « apprentissage » et d'un accompagnateur répondant aux mêmes critères que pour la conduite supervisée. L'inscription au code coûte 30 €. Si vous habitez la Corse, la Réunion, la Guyane, la Martinique ou Mayotte, vous devrez payer la taxe permis, entre 25 et 69 €.

1 Prêt à taux zéro dont les intérêts sont pris en charge par l'État en faveur des jeunes de 15 à 25 ans révolus inscrits à l'apprentissage de la conduite par la formation traditionnelle, à l'apprentissage anticipé de la conduite ou à la conduite supervisée. Sous réserve de signature d'un contrat de formation avec une école de conduite partenaire de l'opération (liste disponible sur le site officiel www.securite-routiere.gouv.fr) puis acceptation de votre dossier dans l'une des Caisses de Crédit Mutuel. Le prêt destiné aux mineurs devra être souscrit par leurs représentants légaux. Valable pour une inscription à la formation au permis de conduire de catégorie B (véhicule léger) ou de la catégorie A1 (moto légère (125 cm3 ou 11 kW maximum) ou un 3 roues n'excédant pas 15 kW) ou de la catégorie A2 (moto n'excédant pas 35 kW ou un 3 roues n'excédant pas 15 kW)

2 Offre valable dès 6 mois de détention d'un Eurocompte Formules Jeune ou VIP, moyennant le versement d'un euro et sur présentation d'un justificatif d'inscription dans une auto-école.