Logement

Jeune actif : comment préparer mon premier achat immobilier ?

Plutôt que de verser des loyers à fonds perdus, je suis bien décidé à acheter mon logement. Jeune actif, je ne sais pas comment lancer mon projet. Quels sont les points clés à vérifier et les erreurs à éviter ? Pour préparer mon premier achat immobilier, j'aimerais tout simplement connaître le mode d'emploi.

À quoi dois-je faire attention avant mon premier achat immobilier ?

Premier conseil : anticipez bien toutes les étapes de l'opération et posez-vous les bonnes questions. Par exemple : le financement auquel vous pouvez prétendre pour ce premier achat est-t-il suffisant ?

Autre question à vous poser dès le début du projet : êtes-vous sûr de garder votre bien immobilier au moins 3 ans (et dans l'idéal 5 ans) pour rentabiliser les frais de notaire au moment de la revente ?

Gare à la précipitation ! Selon le prix du bien que vous visez, il sera peut-être plus raisonnable d'épargner en attendant le bon investissement.

Comment bien monter mon dossier de crédit immobilier ?

Pour constituer le dossier de crédit immobilier qui vous est demandé par votre conseiller, pensez à rassembler ces quelques documents indispensables :

  • votre carte d'identité
  • votre livret de famille, livret de mariage, certificat de PACS
  • un justificatif de domicile de moins de trois mois
  • vos trois derniers bulletins de salaire
  • vos deux derniers avis d'imposition sur le revenu
  • vos derniers relevés de compte bancaire
  • les échéanciers de vos crédits en cours.

C'est sur la base de ces éléments que votre conseiller calcule votre capacité d'emprunt, votre reste à vivre et l'effort financier à envisager pour concrétiser votre projet d'achat immobilier.

Sous réserve d'acceptation de votre dossier par votre Caisse de Crédit Mutuel. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 10 jours. La vente est subordonnée à l'obtention du prêt. Si celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.

Quand parler de mon projet immobilier à mon conseiller ?

N'hésitez pas à l'en informer le plus tôt possible. Il pourra ainsi vous épauler dès le début de votre projet d'achat immobilier, dans le neuf comme dans l'ancien.

Et son accompagnement ne s'arrête pas là ! Une fois que votre achat prend forme, vous lui faites parvenir la promesse unilatérale, le compromis de vente ou l'avant-contrat (pour un logement neuf en cours d'achèvement).

Un projet de construction ou de rénovation ?

Votre conseiller vous demandera également de lui fournir les plans des travaux de votre futur logement.

Ai-je droit à des aides financières pour mon premier achat immobilier ?

Oui. Vous pouvez notamment bénéficier du Prêt à taux zéro (PTZ) :

  • sous conditions de ressources
  • si vous n'avez pas été propriétaire au cours des 2 dernières années
  • si vous achetez un logement neuf en VEFA (Vente en État de Futur Achèvement).

Le montant de ce prêt (sans intérêt) dépend de la zone où vous investissez. Il doit accompagner votre prêt immobilier classique et peut couvrir au maximum 40% du financement.

Premier achat : d'autres solutions de financement cumulables

Vous pouvez aussi cumuler le Plan Épargne Logement (PEL), le prêt à l'accession sociale (PAS) ou certains dispositifs mis en place par les collectivités locales comme le prêt Paris logement (PPL 0%).

Financer mon achat immobilier sans apport personnel, c'est possible ?

Chaque situation est unique. Mais généralement, il est mieux de disposer d'un apport personnel de l'ordre de 10% du montant de la transaction. Il vous permet notamment de régler :

  • les frais de garantie
  • les frais de dossiers
  • les droits d'enregistrement
  • les frais de notaire et de transaction.

Difficile d'y échapper. Pour le constituer, vous pouvez cumuler vos économies, un compte épargne ou même un prêt 1% employeur.

Vous connaissez maintenant la marche à suivre, à vous de lancer votre projet !