Logement

Mon prêt immobilier : avant ou après mon départ en retraite ?

À quelques années de la retraite, je veux diversifier mon patrimoine immobilier et j'hésite sur la stratégie à adopter. Dois-je solliciter un prêt immobilier tant que je suis en activité ? Vaut-il mieux épargner jusqu'à la retraite pour réunir un apport personnel plus important ?

Y a-t-il une limite d'âge pour solliciter un prêt immobilier ?

En théorie, il n'existe pas de limite d'âge pour souscrire un emprunt immobilier. Votre caisse examine au cas par cas chaque projet, que vous ayez 50, 60 ou 70 ans.

Ce n'est pas tant votre âge qui est regardé... C'est la nature de votre projet, vos revenus, la capacité d'emprunt et la durée de remboursement.

Concrètement, votre demande est traitée différemment s'il s'agit de financer :

  • votre résidence principale sur 25 ans
  • un investissement locatif pour compléter votre retraite
  • des travaux de rénovation pour adapter votre logement.

Mon prêt immobilier avant la retraite, quels avantages ?

30%, c'est en moyenne la perte de revenus constatée lorsque l'on part à la retraite. En conséquence, vous risquez de voir votre capacité d'emprunt baisser d'autant.

Mais à 50 ou 55 ans, vous êtes toujours en activité. Vos revenus plus confortables vous permettent d'emprunter plus, en restant en dessous du seuil maximum de 30% d'endettement.

Le crédit immobilier est une solution intéressante si vous voulez profiter des conditions de taux favorables, tout en conservant vos produits d'épargne pour préparer votre retraite.

Le taux de mon crédit immobilier change-t-il si je suis retraité ?

Non, le taux de votre crédit immobilier n'est pas calculé en fonction de l'âge. Que vous soyez retraité ou jeune actif, cela ne change rien.

En revanche, pour obtenir votre prêt immobilier, vous devez souscrire une assurance emprunteur. Et c'est bien le taux de cette protection qui fait varier le coût total de votre crédit en fonction de votre âge.

À la retraite, que se passe-t-il pour l'assurance emprunteur ?

Le principe d'une assurance qui garantit votre prêt reste obligatoire, même après votre départ en retraite.

L'assurance emprunteur est proposée sans surprime jusqu'à 65 ans, sur simple déclaration de santé pour des capitaux inférieurs à 200 000 €. Au delà de 65 ans, les primes d'assurance décès PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie) sont plus élevées.

Notez aussi que généralement, l'assurance emprunteur est proposée jusqu'aux 75 ans de l'emprunteur et s'arrête à ses 80 ans.