Logement

Syndic bénévole : est-ce intéressant pour ma copropriété ?

Pour notre copropriété, nous réfléchissons à nommer un syndic bénévole. J'aimerais savoir si cette formule est intéressante pour gérer notre immeuble. Y a-t-il des règles à respecter pour nous lancer ? En quoi un syndic bénévole pourrait améliorer la gestion de notre copropriété ?

Pourquoi confier la gestion de ma copropriété à un syndic bénévole ?

Il existe un intérêt économique, puisque le syndic est bénévole.

Mais bien au-delà, la formule peut offrir des avantages en termes d'implication, de disponibilité et de rapidité de traitement.

Nommer un des copropriétaires aux commandes de votre syndic, c'est profiter d'une gestion de proximité avec une connaissance poussée de la vie de l'immeuble, des problèmes à résoudre et des améliorations à apporter.

Quelles sont les missions de mon syndic bénévole ?

Le syndic bénévole remplit les mêmes missions que le syndic professionnel en commençant par :

  • assurer l'entretien de l'immeuble
  • faire établir les devis pour d'éventuels travaux
  • ordonner et surveiller les travaux
  • convoquer et tenir les assemblées générales
  • procéder aux appels de fonds
  • tenir la comptabilité.

Quelles sont les formalités à respecter ?

Pour être éligible, votre syndic bénévole doit posséder un lot dans la copropriété ou être le conjoint d'un des copropriétaires.

Pas besoin de carte professionnelle : il peut exercer sa fonction sans justifier d'une formation particulière ni d'une expérience spécifique. En théorie, aucune garantie financière n'est exigée. Mais il est vivement conseillé de souscrire une assurance responsabilité civile.

Pour gérer votre copropriété, le syndic bénévole doit ouvrir un compte bancaire séparé au nom du syndicat des copropriétaires.

Un syndic bénévole : pour quel genre de copropriété ?

La fonction de syndic exige de la disponibilité ainsi que certaines compétences. Plus la copropriété est importante, plus les dossiers sont complexes et par conséquent, plus le temps à consacrer à l'activité de syndic augmente.

C'est pourquoi, il est généralement admis que ce genre d'organisation convient mieux à la gestion de petits immeubles ne dépassant pas une dizaine d'appartements.

C'est une forme de gestion plutôt adaptée aux copropriétés constituées d'habitants qui se connaissent et s'entendent bien.

Rémunérer mon syndic bénévole, c'est autorisé ?

Habituellement, le syndic bénévole exerce sa fonction à titre gratuit et ne perçoit pas de rémunération.

Mais il est tout à fait possible de lui verser des appointements. Un syndic bénévole peut également recevoir le remboursement de ses frais.

En conséquence, si votre syndic non professionnel est rémunéré, ses revenus sont soumis à l'impôt sur le revenu au titre des bénéfices non commerciaux et à cotisations sociales.