Réseaux sociaux

Construire une e-réputation aux petits oignons !

Comment un restaurant strasbourgeois a fait des réseaux sociaux les meilleurs outils de sa communication et de sa réputation ? Voici sa stratégie, son investissement et les bénéfices qu'il en retire pour remplir sa salle, se démarquer de ses concurrents et conquérir de nouveaux clients.

Un restaurant à « rajeunir »

Alexandre Wetzel et ses associés ont repris le Restaurant L'Oignon, en plein cœur du quartier touristique de la « Petite France », il y a 3 ans, avec l'ambition de rajeunir l'établissement et de monter en gamme avec un concept viandes et vins.

Travailler le référencement pour capter la clientèle

Le restaurant partait quasiment d'une page blanche en termes de communication, mis à part les classiques fiches établissements sur TripAdvisor, La Fourchette. Le gérant a donc confié à une agence spécialisée le référencement et la création de son site internet et de son blog.  

Les professionnels comprennent l'intérêt de recourir à un cabinet comptable. Il faut avoir la même logique pour ses outils de communication ! Aujourd'hui, nous sommes le premier résultat sur les moteurs de recherche avec certains mots-clés ou par géolocalisation.

 

Mener une communication proactive sur les réseaux

Dès la création de la page Facebook du restaurant, Alexandre Wetzel a recruté des « likeurs », notamment de façon payante.  

À partir de 2 000 suiveurs, on obtient de vrais résultats quand on poste des événements. Par exemple, nos « jeudi, menu à volonté » font systématiquement le plein, avec 50% de réservations en ligne.

 L'envoi régulier d'une newsletter qui compte 600 abonnés fournit également une occasion supplémentaire de « harponner » ses clients locaux.

Poster pour entretenir sa e-réputation

Grâce aux talents de photographes de ses 2 associés, chef de cuisine et responsable de salle, qui prennent tous les jours de belles images de leurs plats, le restaurateur dispose de la matière pour alimenter à distance ses publications récurrentes (plat du jour, lancement de week-end.).  

En sponsorisant certaines publications (à partir de 20 €), il est possible de cibler de nouveaux clients, c'est un vrai outil de recrutement pour les entreprises.

 

Faire une veille régulière des avis

Le restaurant enregistre aujourd'hui plus de 500 avis, dont seulement une dizaine de négatifs.  

Quand on donne la parole, on s'expose à des critiques parfois gratuites ou qui reflètent une journée compliquée.

  Sites spécialisés et réseaux sociaux l'alertent dès publication d'un nouvel avis ou commentaire. Une bonne façon d'évaluer et d'ajuster son offre :  

ces retours nous aident à étalonner notre travail et à manager l'équipe quand un changement s'impose. Ils nous donnent des arguments pour rester très vigilants quant à la qualité de notre relation client !

 

Du consommateur au consom'acteur

 

Avec les mêmes horaires d'ouverture que les gérants précédents, nous avons augmenté le chiffre d'affaires de 30 à 40%, en investissant 2% du chiffre d'affaires et 5 heures de temps hebdomadaire dans le numérique. Les retombées sont plus fortes et immédiates qu'avec les médias classiques pour un budget moindre. C'est lié au fait que la relation client ne commence plus à l'entrée dans le restaurant, mais aussi, avant et après. Le consommateur veut être acteur, agir sur l'offre, se projeter dans son expérience. Il revendique des standards et les entreprises qui réussissent sont celles qui savent répondre positivement à cette nouvelle exigence en y ajoutant un peu de surprise et de relation humaine sur place !