Les Jardins familiaux de Chantilly sont les descendants des anciens jardins ouvriers, très populaires dès la fin du XIXe siècle puisqu'ils permettaient aux travailleurs d'améliorer leur ordinaire en cultivant leur potager...

240 jardins sont cultivés par 240 familles, dans le respect de l'environnement comme l'impose le règlement intérieur de l'association des « Jardins familiaux de Chantilly », gestionnaire du site. Soucieux du respect de la nature, les 8 bénévoles de l'association sensibilisent également le grand public et les scolaires : des visites des jardins, de la mare pédagogique, des ruchers et de la prairie fleurie sont régulièrement organisées.


Quand les poissons nourrissent les plantes

Pour développer cette dimension éducative et créer un véritable site pédagogique et environnemental, l'association va plus loin - grâce au soutien de la Fondation CMNE - et innove avec la mise en place d'une culture en aquaponie. Le principe de cette méthode écologique est simple : un élevage de poissons et/ou d'écrevisses en bassin est couplé à la production de légumes. Les eaux de l'élevage piscicole contenant les déchets des poissons approvisionnent les plantations via une pompe : les besoins en eau et en nutriments des plantes sont donc satisfaits. À la sortie de la plantation, l'eau est filtrée avant d'être ramenée dans les bassins piscicoles. Ce système de culture est totalement autonome en eau (90 % d'économie !) et aucun produit chimique ni intrant n'est utilisé. Les productions de légumes et de poissons sont donc exemptes de pesticides et de surcroit destinées à une consommation locale : une vision moderne, efficace et multifonctionnelle de l'agriculture de demain.

Aux racines de l'histoire.

En 1882, le maire de Chantilly, monsieur Souchier, a sollicité sa Majesté royale le Duc d'Aumale, propriétaire du château, pour obtenir quelques hectares de terre en location. Son but n'est autre que de permettre à chaque famille de la ville de cultiver un petit potager, alors même que la commune n'a pas de terres disponibles. Des jardins ouvriers créés sur un domaine royal ? L'idée est osée mais le maire est convaincu de l'intérêt d'un projet si audacieux. Il souhaite ainsi améliorer la condition des familles modestes qui peuvent cultiver et consommer leurs propres fruits et légumes, prendre soin de leur santé grâce à une activité de plein air et il offre également une alternative au « fléau des cabarets » ! Le Duc d'Aumale accèdera finalement à cette demande et louera à prix modique 2,5 ha de prés à la commune. En 1892, la surface sera portée à plus de 5 ha et Madame la Baronne James de Rothschild louera également 1 hectare de ses terrains pour cette cause publique. Les Jardins familiaux de Chantilly, c'est finalement l'histoire d'une initiative sociale qui se perpétue depuis 132 ans.