Une banque qui appartient à ses clients, ça change tout

Chaque client du Crédit Mutuel, banque coopérative, a la possibilité de souscrire des parts sociales de sa Caisse pour en devenir sociétaire et être ainsi copropriétaire du capital social.

  • 8,3 millions de sociétaires pourront participer aux assemblées générales

    Au Crédit Mutuel, 8,3 millions de sociétaires pourront participer aux assemblées générales, moments forts de la vie mutualiste.

    En raison de la situation sanitaire, celles-ci se dérouleront à distance cette année. Fidèle à sa tradition démocratique, le Crédit Mutuel innove et propose de nouvelles fonctionnalités pour faciliter le vote à distance ou en Caisse de Crédit Mutuel.

  • Être sociétaire, c'est vraiment être copropriétaire de toute une banque ?

    Oui, à travers votre Caisse de Crédit Mutuel qui est un maillon essentiel dans l'organisation et le fonctionnement de la banque.

    Dans l'organisation mutualiste propre au Crédit Mutuel, les sociétaires élus des Caisses de Crédit Mutuel participent aux Conseils d'administration des organisations régionales et nationales.

    Celles-ci permettent aux Caisses de mutualiser les moyens et d'être solidaires entre-elles, tout en conservant leur pouvoir de décision.

    Le Crédit Mutuel appartient à ses clients-sociétaires et agit dans leur intérêt collectif.

  • Être sociétaire de sa banque, qu'est-ce que cela apporte ?

    Être sociétaire de sa Caisse, c'est être à la fois client et copropriétaire et disposer d'une voix lors de l'assemblée générale annuelle selon le principe coopératif « un homme, une voix ».

    De nombreux avantages sont mis en avant par les sociétaires eux-mêmes. Il s'agit pour beaucoup de défendre un modèle économique plus éthique qui vise à développer dans l'intérêt collectif les initiatives individuelles.

    Fidèle à ses valeurs mutualistes et à l'issue d'une réflexion participative avec ses élus et salariés, le Crédit Mutuel Alliance Fédérale a d'ailleurs adopté le statut d'entreprise à mission. « Ensemble, écouter et agir », trois mots fédérateurs pour réussir 5 missions sociales et environnementales [PDF - 73 ko].

Comment devenir sociétaire ?

Pour devenir sociétaire, il suffit de souscrire une ou plusieurs parts sociales de catégorie A pour un montant minimum de 15 €. Leur détention vous donne le statut de sociétaire et permet ainsi de prendre part aux assemblées générales de la Caisse.

La part sociale A n'est pas rémunérée. Le sociétaire peut demander à tout moment le remboursement de tout ou partie de ses parts sociales A en s'adressant à sa Caisse1. Il n'y a pas de frais relatifs à la souscription ou au remboursement des parts sociales A. La responsabilité du sociétaire est limitée à la valeur nominale des parts A souscrites.

La souscription s'effectue auprès d'un(e) conseiller(e). Être sociétaire c'est avant tout partager les valeurs de sa banque qui reposent sur la solidarité, la proximité, la responsabilité, l'éco-citoyenneté.

1 Les remboursements de parts sociales A sont soumis à l'autorisation préalable du Conseil d'Administration de la Caisse locale. En conséquence, les clients pourraient dans certains cas, ne pas obtenir rapidement et facilement le remboursement de leurs parts A.

Être sociétaire, c'est :

  • S'informer
    du fonctionnement et de la gestion de votre caisse lors de l'assemblée générale.
  • S'exprimer
    sur les grandes orientations qui sont prises.
  • Élire des représentants
    qui porteront les intérêts collectifs de la Caisse et participeront à la dynamique du territoire.

Vous souhaitez ouvrir un compte au Crédit Mutuel ?

Devenir client