Retraite

Prime de départ : quelle imposition ?

À leur départ à la retraite, la plupart des salariés touche une prime de départ qui est fonction de leur ancienneté dans l'entreprise et de la convention collective. Ce supplément de rémunération est-il imposé ? Si votre départ en retraite est à l'initiative de votre employeur (passé 70 ans), cette prime de départ ne sera pas fiscalisée. Si c'est votre décision, alors elle est soumise à l'impôt sur le revenu, s'ajoutant à votre revenu imposable.

Les nouveautés de la loi de finances de 2020

Jusqu'en 2019, vous aviez la possibilité de bénéficier du mécanisme de l'étalement pour votre prime de départ à la retraite. Cela permettait de lisser l'imposition sur 4 ans et donc de minorer l'impôt à payer. Ce système avantageux a été supprimé par la loi de finances de 2020.

Comment faire pour diminuer mon imposition ? Quelles sont les solutions ?

Le fisc propose de « gommer » la progressivité de l'impôt sur des revenus « exceptionnels », comme c'est le cas pour la prime de départ. Ce mécanisme se nomme le système du quotient. Il consiste à ajouter le quart du revenu exceptionnel (la prime de départ à la retraite) au revenu habituel, puis à multiplier par 4 le supplément d'impôt correspondant.

Heureusement, ces calculs sont effectués automatiquement à partir des informations déclarées. Pour en bénéficier, vous devez indiquer le montant de votre indemnité en case 0XX de la déclaration annexe 2042C et ne pas l'inclure dans le montant déclaré cases 1AJ et 1BJ.

En savoir plus sur le système du quotient sur le site impots.gouv.fr