Épargne retraite

Contrat individuel et collectif, cumulez les bons plans

Contrat individuel et collectif, cumulez les bons plans !

Pour limiter la chute prévisible de leurs revenus au moment de la retraite, les dirigeants non salariés, les artisans, les indépendants... disposent de solutions d'épargne attractives pour se construire un complément de ressources indispensable.

Un placement individuel sur mesure

Tout professionnel indépendant qui veut s'assurer un complément de revenus à vie, au moment de prendre sa retraite, a largement intérêt à s'engager dans un effort d'épargne volontaire le plus tôt possible.

Avec Plan Assurance-Vie Pro du Crédit Mutuel, vous épargnez progressivement, tout en bénéficiant d'avantages fiscaux très avantageux dans le cadre de la loi Madelin. Vous pouvez ainsi déduire vos versements de votre revenu professionnel imposable, dans la limite des plafonds autorisés(1). Un vrai coup de pouce, en contrepartie d'une épargne bloquée jusqu'à la retraite et une sortie en rente adaptée à vos besoins ou votre situation familiale (réversible ou non, à annuités garanties, par paliers...).

Et en cas de décès durant la période d'épargne, l'épargne retraite est versée immédiatement et intégralement à vos bénéficiaires désignés sous forme de rente. Avec ce contrat d'assurance-vie multisupports, vous choisissez un placement sur mesure, à composer de fonds en euros et/ou de supports en unités de compte(2), selon votre sensibilité au risque et vos objectifs de performance. Après un versement initial et un montant minimum annuel que vous définissez, libre à vous de compléter votre épargne par des versements complémentaires. Bien sûr, plus vous commencez tôt à alimenter votre plan, plus vous bénéficiez de l'effet cliquet qui permet de garantir les intérêts acquis sur le fonds euros.

L'intérêt de jouer collectif

Pour consolider votre stratégie d'épargne retraite, vous pouvez aussi jouer la complémentarité avec une formule collective.

Accessible dès que vous avez un salarié, il vous suffit de mettre en place un Plan d'Épargne Retraite Collectif Interentreprises (PERCOI), qui sera ouvert à tous, y compris vous, quel que soit votre statut : gérant, commerçant, profession libérale, artisan... Non seulement, vous boostez votre épargne avec l'aide de l'entreprise, mais vous profitez d'un puissant levier de motivation et de fidélisation de vos salariés.

Sa mise en place est subordonnée à l'ouverture d'un Plan d'Épargne Interentreprises (PEI) ; l'adhésion est libre et très souple dans ses versements. Il peut recueillir des versements volontaires(3), des primes d'intéressement ou de participation aux résultats de l'entreprise, de l'abondement de l'entreprise, des sommes venues d'un précédent PERCOI, des jours de repos non pris. L'épargne est capitalisée jusqu'à la retraite, avec quelques cas de sortie anticipée, notamment l'acquisition de la résidence principale.

Lors du départ à la retraite, le capital est mis à disposition sous forme de capital net d'impôt ou de rente viagère. C'est une formule idéale pour compléter votre épargne retraite de façon indolore, avec l'aide de l'entreprise. En contrepartie du blocage, ce dispositif profite d'exonérations de charges sociales pour l'entreprise et d'avantages fiscaux pour son utilisateur.

Avec une banque pour partenaire de toutes vos solutions retraite, pour vous et vos salariés, vous profitez des conseils d'un professionnel qui connaît bien votre situation personnelle, qui pourra envisager une approche patrimoniale dans son ensemble, vous conseiller pour votre conjoint et les membres de votre famille qui participent à votre activité et pour mixer par exemple différents produits de capitalisation et anticiper au mieux cette étape.

En savoir plus sur la gamme Réactive, combinant PEI et PERCOI

(1) 10 % de votre revenu professionnel imposable dans la limite de 8 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale ou PASS (pour 2018, celui-ci s'élève à 39 732  €) auxquels s'ajoutent 15 % sur la fraction de ce revenu compris entre 1 et 8 fois le PASS ; ou 10 % du PASS si ce montant est plus favorable.

(2) Les sommes investies en assurance-vie en unités de compte évoluent à la hausse ou à la baisse, l'assuré est susceptible de subir une perte du capital investi. L'assureur s'engage exclusivement sur le nombre d'unités de compte et non sur leur valeur.

(3) Dans la limite de certains plafonds fixés annuellement pour garder une certaine souplesse en cas de résultats financiers moindres.