Approche sociale

La complémentaire santé d'entreprise : un atout pour l'employeur

Les entreprises doivent proposer une complémentaire santé à leurs employés. Elles doivent prendre en charge au moins 50% du montant de la cotisation (le reste étant à charge de l'employé, de même que d'éventuelles options personnelles). Cette obligation peut se transformer en véritable atout pour l'entreprise : elle permet de fidéliser les salariés.

Une couverture minimale obligatoire pour la complémentaire santé collective

L'entreprise a le libre choix de la complémentaire santé qu'elle propose à ses salariés. Elle doit néanmoins respecter les critères des contrats responsables qui imposent entre autre :

  • un forfait journalier hospitalier sans limitation de durée,
  • la prise en charge du ticket modérateur,
  • un reste à charge nul sur les soins et équipements « 100% Santé »,
  • le financement des frais dentaires à hauteur de 125%,
  • et un forfait de frais d'optique (certaines conventions de branche améliorent ou complètent ces minimas).

Opter pour une complémentaire adaptée à vos salariés

S'il y a un minimum, il n'y a pas de maximum légal concernant la couverture que peut proposer la complémentaire santé.

L'entreprise peut donc opter pour une couverture améliorée... et modulée en fonction des risques liés à son secteur d'activité. Ainsi faisant, soucieuse de ses salariés, elle leur permet de bénéficier de garanties adaptées à leur situation professionnelle.

Pourquoi proposer une complémentaire améliorée ?

Une bonne complémentaire santé est un véritable avantage social. La participation financière de l'employeur allège le budget mensuel du salarié : un très bon rapport couverture/prix dont le salarié ne pourrait pas bénéficier dans le cadre d'un contrat individuel.

Un argument fort en faveur de l'employeur dans le cadre d'une négociation salariale lors d'un recrutement ou d'une demande d'augmentation.

1 Hors évolutions des dispositions réglementaires ou conventionnelles.