Réglementation

Faut-il passer à la signature électronique pour son entreprise ?

Avec une valeur juridique identique à une signature manuscrite traditionnelle, la signature électronique se démocratise. Les entreprises qui l'ont adoptée la plébiscitent, sans compter le gain de temps et de consommables.

La signature électronique convainc ses utilisateurs

D'après une étude menée par Oodrive1 auprès des entreprises ayant opté pour la signature électronique, 63% des cadres estiment que la signature électronique simplifie le quotidien et 90% sont satisfaits de cette digitalisation.

Une démarche d'optimisation et de RSE

La signature électronique présente un gain de temps : 89% des utilisateurs le reconnaissent. Simple d'utilisation, elle permet donc d'optimiser la gestion administrative de l'entreprise tout en garantissant le même niveau de sécurité que la signature traditionnelle.

De plus, elle peut s'intégrer facilement dans une démarche RSE : signer électroniquement permet d'éviter l'impression, parfois en plusieurs exemplaires, de documents administratifs ou contractuels... et donc de consommer moins d'encre et de papier.

Aucun risque d'invalidité

L'intérêt de ce système 100% digital est sa validité : au niveau légal, une signature électronique, dans la mesure où elle respecte la réglementation en vigueur, est identique à une signature manuscrite depuis une loi de 2000.

Quelles solutions pour passer à la signature électronique ?

De nombreuses solutions existent, que ce soit en termes de prix ou de technique. Attention toutefois, la signature électronique doit impérativement répondre à la réglementation en vigueur en termes de garantie de l'intégrité de la signature et du document pour avoir la même valeur juridique que la signature papier.

Dans le cadre des outils de « banque à distance », de nombreuses possibilités techniques sécurisées sont déjà disponibles, contactez votre conseiller pour en savoir plus.