Conseils Jeunes

Jeunes conducteurs,
optez pour la bonne conduite !

Votre permis de conduire en poche, vous voilà libre de circuler ! Toutefois, en tant que jeune conducteur, vous êtes en période probatoire et ne devez pas omettre quelques fondamentaux. Voici des conseils pour une conduite exemplaire, afin d'obtenir votre permis définitif rapidement et sans accros.

Vous avez brillé à l'examen du permis et vous voilà maintenant seul(e) à bord de votre véhicule. Euphorie, sentiment de liberté mais peut être aussi manque de confiance. Vous allez vous habituer à ce nouveau statut et acquérir de meilleurs réflexes petit à petit.

Pourtant sur la route, n'oubliez pas d'être vigilant(e), conduire seul(e) ou avec vos amis est un vrai plaisir mais gardez en tête que la route est aussi source de danger.

Panneau stop

Jeune conducteur, rappel des essentiels !

Votre permis vous est accordé avec 6 points pour une période test dite probatoire. Ensuite vous gagnez 2 points par an si aucune infraction n'est commise. Ainsi votre permis à 12 points est obtenu au bout de 3 ans (selon votre méthode d'apprentissage).

On vous donne quelques conseils essentiels pour une bonne conduite.



Le signe A

Tout au long de votre permis probatoire vous devez signaler votre statut aux autres usagers de la route avec la vignette A à l'arrière de votre véhicule. Pensez à toujours l'apposer quand vous conduisez !



Modérez votre vitesse

Rouler vite peut être parfois tentant. Pourtant, il est important de respecter les limitations de vitesse et comme vous le savez, pour les jeunes conducteurs, elles sont différentes.

La limitation de vitesse pour les permis probatoires est limitée à 110 km/h sur autoroute (au lieu de 130 habituellement), 100 km/h sur les deux fois deux voies lorsque la vitesse maximum est fixée à 110 km/h et à 80 km/h sur les routes limitées à 90 km/h.



Le zéro alcool au volant

Vous n'êtes pas autorisé à dépasser les 0,2g d'alcool par litre de sang. Cela équivaut à ne pas consommer d'alcool puisque ce seuil peut être dépassé avec un seul verre. Si vous partez en soirée, pensez à toujours avoir un capitaine de soirée et un éthylotest sous la main.


À noter :

Malheureusement, les chiffres sont là. En 2018 chez les 18-24 ans, 41% des accidents mortels ont été causés par la vitesse et 23 % par l'alcool*. On peut éviter cela, ne l'oubliez pas !

* Selon Observatoire national interministériel de la sécurité routière.
femme qui conduit

Votre période probatoire

Depuis 1er janvier 2019, les jeunes conducteurs ont la possibilité de réduire la durée de probation sur leur permis de conduire. Ainsi, vous avez la possibilité de ramener de trois à deux ans la durée probatoire du permis classique et de 2 à 1an 1/2 pour un permis conduite accompagnée.

Comment faire ? En suivant une formation complémentaire en auto-école. Cette formation vous permettra de renforcer vos acquis, suivre votre évolution et améliorer votre sécurité routière. Il faut compter une centaine d'euros pour accéder à ce programme collectif qui s'effectue entre six mois et 1 an après l'obtention du permis pour une durée moyenne de 7 heures.

Quels risques en cas d'infraction au code de la route ?

  • Si vous perdez au moins 3 points, vous aurez, en plus de l'amende, l'obligation de vous soumettre à un stage de sensibilisation à la sécurité routière dans un délai de 4 mois.
  • Quant à perdre vos 6 points, cela entraîne la perte de votre permis de conduire. Il vous faudra alors attendre six mois pour pouvoir repasser les deux examens : code et conduite.


Vous avez désormais toutes les cartes en mains pour une conduite dans les règles. Si vous prenez les bonnes habitudes dès le début, vous pourrez profiter de tous les avantages de la conduite en solo et sans encombre.

On vous souhaite une bonne route !