Sillon d'avenir

Les pépinières Lepage font face à la crise sanitaire

Sur la période mars-avril, le chiffre d'affaires est estimé en baisse de 50 %. Découvrez comment la pépinière a pu être aidée pour passer ce cap difficile.

Transcription de la vidéo

Introduction

Bonjour à tous, aujourd'hui nous avons rendez-vous avec Guilhem Bost, à côté d'Angers dans le département du Maine et Loire. Guilhem est co-gérant des pépinières LEPAGE avec Christophe Crepin son associé. Ils produisent environ 2 millions de plantes par an à destination des professionnels et du grand public. La crise sanitaire s'est concrétisée par une perte de chiffre d'affaires pendant la période du confinement. Il nous explique en détail les conséquences pour son entreprise.

Est-ce que tu peux nous dire 2/3 mots sur l'entreprise ?

C'est une entreprise qui a 60 ans d'existance. On produit des plantes vivaces, des graminées, des fougères et des plantes aromatiques sur une surface d'environ 25 hectares. On produit 2 millions de plantes par an sur 2500 variétés différentes.

D'accord. C'est à destination de quel type de public ?

Les clients sont principalement des professionnels du monde du paysage (collectivités ou paysagistes) et 10% de notre clienètle sont des particuliers par la vente en ligne.

Vous travaillez avec du vivant, j'imagine que la crise sanitaire n'a pas été sans conséquences pour l'entreprise ?

Non, au début du confinement la première conséquence a été un arrêt complet chez nos clients le temps qu'ils apprennent à se réorganiser et à travailler avec l'épidémie. On a eu aussi des problèmes de transport où la pluspart des transporteurs ont eu des délais de livraison très longs ou ce sont arrêtés de livrer. Sur mars/avril on a eu -50% de chiffre d'affaires.

Pour pouvoir passer de telles crises, il faut pouvoir s'appuyer sur des partenaires solides ?

Oui, c'est important d'avoir des partenaires financiers qui nous suivent et qui soient sensibles à ces aléas et notamment le fait d'avoir un Conseiller qui connaît bien l'entreprise et qui connaît son quotidien et toutes ses spécificités.

Question à Julien LEPONT, Chargé d'Affaires Professionnels Agriculture au Crédit Mutuel.
Julien, Guilhem vient de nous faire visiter la pépinière, c'est une entreprise que tu connais bien ?

Oui, c'est une entreprise dont nous sommes partenaires depuis de nombreuses années bien avant même l'installation de Guilhem et Christophe. On s'occupe de l'entreprise pour tout ce qui concerne la banque et l'assurance.

La crise de la Covid-19 s'est passée comment ?

Dès le début de la crise, la première chose que nous avons fait est de contacter tous nos clients pour les rassurer et leur dire que nous étions présents en tant que partenaire dans les bons comme dans les mauvais moments. Concrètement cela s'est traduit par la mise en place d'une pause sur l'ensemble des échéances de crédits professionnels pour tous nos clients et aussi par un appui au niveau de la trésorerie par le PGE (Prêt Garanti par l'Etat).