Auto -

Crédit auto : quelles conditions pour son remboursement anticipé ?

J'ai eu une rentrée d'argent imprévue, je veux l'utiliser pour un remboursement anticipé de mon crédit auto ! Ai-je le droit de le faire librement ? Mon conseiller peut-il s'y opposer ou me demander des frais supplémentaires ? À quel moment est-ce intéressant de solder mon crédit par anticipation ? Focus sur ce que je peux et ne peux pas faire !

Que dit la loi sur le remboursement anticipé d'un crédit auto ?

Le remboursement anticipé des Crédit à la consommation, dont fait partie le prêt auto, est autorisé par l'article L312-34 du code de la consommation. Celui-ci dispose que « l'emprunteur peut toujours, à son initiative, rembourser par anticipation, en partie ou en totalité, le crédit qui lui a été consenti. » Votre conseiller ne peut donc pas s'opposer à votre demande de remboursement anticipé.

Le remboursement anticipé doit-il être prévu dans mon contrat ?

Comme nous venons de le voir, rembourser partiellement ou en totalité votre crédit auto est un droit encadré par la loi. En revanche, vous pouvez négocier avec votre conseiller ou votre concessionnaire, au moment de la signature de votre contrat de crédit auto, le montant des éventuelles pénalités de remboursement anticipé.

A savoir également : si le crédit est assuré, en cas de décès, le prêt sera remboursé pour les héritiers qui conserverons le véhicule et le capital qui aurait pu être utilisé pour le remboursement. Si le remboursement a déjà eu lieu, alors les héritiers se verront attribué le véhicule.

Comment savoir si j'ai intérêt à rembourser par anticipation ?

Dans la plupart des contrats, c'est au début d'un prêt auto que les intérêts sont les plus élevés. Après plusieurs mois, la part du capital remboursé dans vos mensualités augmente. Pour être intéressant, un remboursement anticipé doit donc intervenir le plus tôt possible.

Dans la dernière année de votre emprunt, l'opération est moins intéressante, car vous avez déjà payé la plus grande partie de vos intérêts.

Mon conseiller peut-il me demander des pénalités ?

Depuis la loi Lagarde entrée en vigueur le 1er mai 2011, votre conseiller a le droit de vous demander des pénalités pour le remboursement anticipé. Pour cela, il faut que le montant remboursé par anticipation soit supérieur à 10 000 € pour une période de 12 mois. En dessous : aucune pénalité !

Comment est calculée l'indemnité de remboursement anticipé ?

Si vous remboursez plus de 10 000 € par anticipation, l'indemnité maximale est plafonnée à 0,5% du montant remboursé si la durée restant avant la fin du crédit auto est inférieure à un an, et 1% s'il reste plus d'un an. Bien entendu, vous pouvez négocier une réduction par rapport au maximum prévu par la loi.

Est-ce que la date de ma demande de remboursement anticipé compte ?

Cette date impacte le montant des intérêts. Si vous demandez un remboursement anticipé à la date exacte de prélèvement de votre mensualité, vous n'aurez pas de frais supplémentaires à payer.

Par contre, si vous sollicitez le remboursement entre deux prélèvements, des intérêts sont dus jusqu'à la prochaine échéance. Si vous procédez à un remboursement partiel en cours de mois, des intérêts dits intercalaires seront calculés pour partie sur le capital restant dû avant le remboursement, et pour partie sur le capital restant dû après remboursement.

À vous de faire vos calculs pour voir si le remboursement anticipé est rentable !