Innovation

Découvrir les fonctionnements de l'agroécologie et de l'autofertilité

Des milliers d'agriculteurs et de viticulteurs suivent aujourd'hui les conférences en ligne de Ver de Terre Production. Objectif : se former à la transition agroécologique et apprendre les bases de l'autofertilité.

Ver de Terre Production : organisme de formation reconnu

Créé en 2017, Ver de Terre Production est un organisme de formation ayant pour but d'accélérer la transition agroécologique.

Outre les vidéoconférences enregistrées et diffusées en ligne, l'organisme a organisé les Rencontres internationales de l'agriculture, en février 2019, où chercheurs, agronomes, agriculteurs et spécialistes ont exposé leurs travaux : agroforesterie, stockage du carbone, qualité nutritive des productions agricoles... tous les thèmes ont été abordés.

Des conseils donnés sur le terrain

Afin de réussir la transition vers l'agroécologie, de nombreuses structures de conseil ont été créées. Elles interviennent directement sur le terrain afin d'adapter l'exploitation et accompagner les agriculteurs, les viticulteurs et les maraîchers : Maraîchage sol vivant avec François Mulet, La vache heureuse avec Anton et Angela Sidler, et bientôt La vigne heureuse avec Marceau Bourdarias.

En maraîchage, une autre approche agronomique est proposée pour obtenir l'autofertilité, base de l'autonomie des exploitations et d'une agriculture durable.

L'autofertilité : le but ultime

Les exploitants ne s'interdisent aucune pratique allant de l'utilisation du glyphosate à celle des traitements phytosanitaires afin d'atteindre cet objectif agroécologique ultime qu'est l'autofertilité. Une approche qui fait le succès de Ver de Terre Production ainsi que de ses structures de conseil. Ils mettent en application les préceptes de la transition agroécologique sans rupture radicale qui risquerait de compromettre l'équilibre technico-économique de l'exploitation agricole.

Maximiser les productions sans engrais

Atteindre l'autofertilité oblige cependant à reconsidérer certaines idées reçues selon lesquelles il serait impossible de maximiser des productions sans engrais et autres amendements.

Konrad Schreiber, ancien agriculteur devenu ingénieur et formateur, se charge de diffuser ces nouveaux principes qui reposent sur une idée simple : le moteur de la fertilité est le carbone présent dans les sols et non l'azote.

Intégration & mise en ligne : SF Solutions www.sf-solutions.fr Hébergement : O2SWITCH (222 Boulevard Gustave Flaubert, 63000 Clermont-Ferrand)