Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

En bref

  • Durée : jusqu'à 15 ans
  • Financement jusqu'à 100 % du montant des travaux
  • Sans apport personnel
  • Crédit d'impôt et subventions possibles pour une résidence principale

Pour les propriétaires souhaitant effectuer des travaux d'économie d'énergie

Le prêt Crédinergie est réservé aux travaux qui donnent droit au Crédit d'Impôt Transition Énergétique (travaux à effectuer dans les bâtiments achevés depuis plus de 2 ans : logement individuel ou collectif, habitation principale ou secondaire).

Financez vos travaux s'insérant dans le cadre du développement durable

Ce prêt est adapté à tous travaux visant à réduire les pertes d'énergie ou à exploiter les énergies renouvelables : équipement de chaudière à condensation, de pompe à chaleur, travaux d'isolation...

En détail

Des conditions de prêt attractives

Le prêt Crédinergie permet de financer jusqu'à 100 % de votre investissement (sans apport personnel), vous choisissez la durée de votre prêt (jusqu'à 15 ans), à un taux attractif.

Vous pouvez effectuer un remboursement anticipé de votre crédit, sans aucune pénalité sur les montants correspondant aux versements d'un crédit d'impôt ou d'une subvention liée à votre installation.

Travaux éligibles au prêt Crédinergie

Pour être éligibles, les travaux doivent être réalisés dans les logements achevés depuis plus de 2 ans et par un professionnel RGE qui délivrera une attestation d'éligibilité.

Les travaux qui peuvent bénéficier du prêt Crédinergie sont ceux pouvant bénéficier du crédit d'impôt pour la Transition Energétique (liste fixée par décret, détail disponible sur le site de l'ADEME) :

  • Chaudières à condensation ;
  • Chaudières à micro-génération gaz ;
  • Appareils de régulation de chauffage ;
  • Matériaux d'isolation thermique (parois opaques et vitrées, volets isolants, calorifugeage) ;
  • Travaux de pose des matériaux d'isolation thermique des parois opaques ;
  • Energies renouvelables : solaire, éolienne, hydraulique, bois ou biomasse ;
  • Pompes à chaleur (autres que air/air) ;
  • Equipements de raccordement aux réseaux de chaleur alimentés par les énergies renouvelables ou à des installations de cogénération ;
  • Equipements de récupération des eaux pluviales ;
  • Réalisation d'un diagnostic de performance énergétique (sauf si obligatoire du fait de la réglementation).

Possibilité de bénéficier d'un crédit d'impôt :

Pour bénéficier du crédit d'impôt :

  • les travaux doivent faire partie de la liste fixée par décret et être engagés dans la résidence principale avant le 31 décembre 2015 ;
  • le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans et être utilisé comme résidence principale.

Le montant de travaux éligible pouvant donner lieu à un crédit d'impôt est plafonné à :

  • 8 000 € pour une personne seule ;
  • 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune ;
  • plus 400 € par personne à charge (200 € en cas de garde alternée).

Compte tenu de l'actuelle complexité des règles d'éligibilité au crédit d'impôt, nous vous recommandons fortement de prendre contact avec votre administration fiscale pour tout renseignement relatif au crédit d'impôt.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Exemple(1) : pour un Prêt Crédinergie d'un montant de 7 000 €, d'une durée de 4 ans et destiné à financer des travaux, vous remboursez 47 mensualités de 150,95 € et une dernière de 151,01 €. Taux annuel effectif global (TAEG) fixe de 2,22 % (taux débiteur fixe : 1,70 %). Montant total dû par l'emprunteur : 7 315,66 € dont 70 € de frais de dossier. Le montant des mensualités indiqué ci-dessus ne comprend pas l'assurance facultative proposée habituellement : assurance Décès, Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA), Invalidité et Incapacité de Travail (ITT) calculée sur le capital restant dû, avec un montant de 1ère cotisation mensuelle de 7,87 €, un montant total sur la durée du crédit de 196,53 € et un taux annuel effectif de l'assurance (TAEA) de 1,39 %.

  • (1) Conditions au 09/01/2017.