Comptes

Budget : 5 conseils pour bien le gérer

Même si la gestion mensuelle d’un budget est une tâche répétitive qui demande rigueur et régularité, le fait de tenir ses comptes et d’en connaître le solde apporte cependant une certaine sérénité. Pour préserver la bonne santé de vos comptes, voici quelques conseils.

Temps de lecture : 2 min

Conseil N°1 : Consulter votre solde régulièrement

Se tenir informé chaque jour des opérations passées et à venir est la meilleure solution pour bien gérer son budget. En effet, voir le solde de son compte insuffisant peut éviter une dépense inutile ou inciter à la reporter.

Plusieurs moyens à votre disposition pour consulter vos comptes et vérifier vos opérations régulièrement :

Conseil N°2 : prévoir une dépense inattendue

Une panne de voiture, un appareil électroménager à remplacer, un coup de cœur ou encore une bonne affaire à faire... Une dépense inattendue est si vite arrivée ! Pour l’assumer, plusieurs options à votre disposition :

  • Le Crédit Renouvelable Etalis2 vous permet d’étaler les dépenses d’un montant minimum de 200 € effectuées par chèque ou carte de paiement, jusqu’à 18 mois. L’atout majeur de ce produit réside dans sa flexibilité et dans la liberté de gestion qu’il permet : vous gérez l’étalement de vos mensualités directement en ligne et pouvez le modifier, le rembourser à tout moment.
  • Le service Budget + qui vous permet d’épargner sans y penser et d’éviter les frais de découvert en réalimentant votre compte courant à partir de l’épargne disponible que vous vous êtes consolidée. Le principe ? Avec Budget +, les excédents de votre compte sont automatiquement placés sur un compte d’épargne. Si vous êtes le titulaire majeur d’un compte courant et d’au moins un produit d’épargne, vous pouvez souscrire Budget +. En cas de compte courant joint, les produits d’épargne peuvent être au nom de l’un ou de l’autre des titulaires. Budget + est une option gratuite de la formule Eurocompte (voir conditions tarifaires). Souscrit hors Eurocompte, il coûte 12 €/an.

Conseil N°3 : Mensualiser vos charges

Charges de copropriété, factures d’énergie, abonnements, assurances, frais de scolarité ou encore impôts, une chose est sûre : chacun est redevable de ces charges. Pour ce qui est de la façon de les payer, chacun peut choisir ce qui convient le mieux à sa gestion de budget.

Il y a les adeptes de la mensualisation qui vont préférer payer une partie chaque mois sans avoir à y penser, en autorisant les organismes à les prélever automatiquement sur leur compte.

Cette façon de procéder permet d’éviter la mauvaise surprise annuelle et d’avoir à régler une facture trop importante d’un coup.

Et il y a les « annuels », ceux qui paient l’intégralité en une seule fois.

Ce type de gestion demande de s’assurer de pouvoir régler la note une fois l’échéance venue.

Conseil N°4 : Demander un découvert autorisé

Un découvert autorisé2, c’est une autorisation donnée par votre banque vous permettant de réaliser un débit supérieur à la somme existante sur votre compte.

Il ne s’agit pas d’un droit mais plutôt d’un service accordé aux clients après étude du fonctionnement de leur compte.

Pour mettre en place un découvert autorisé, rapprochez-vous de votre conseiller afin de formaliser un accord dans lequel figurent le montant, la durée et le taux d’intérêt.

Conseil N°5 : Choisir une carte à débit différé

Comment fonctionne une carte à débit différé ?

Vous pouvez choisir le débit différé sur toutes les cartes de paiement du Crédit Mutuel, à l’exception des cartes à autorisation systématique. La mention « crédit » figurera sur votre carte de paiement.

Avec le débit différé3, tous vos achats carte sont prélevés en une seule fois. Un suivi de vos dépenses carte et de votre encours, est consultable à tout moment dans votre Espace personnel en ligne1.

Quels sont les avantages d’une carte à débit différé ?

  1. Vos dépenses cartes sont regroupées et mensualisées.
  2. Par le mécanisme des dates d’arrêté et de débit, les dépenses effectuées après la date d’arrêté sont reportées au mois suivant. Une dépense imprévue, un achat inhabituel ? Vous pouvez utiliser ce même mécanisme, dans l’attente du versement de votre salaire ou le temps de faire un virement depuis l’un de vos comptes. Par exemple : votre chauffe-eau rend l’âme, vous en commandez un nouveau après la date d’arrêté, il ne sera débité que le mois suivant.
  3. Le débit différé peut être utile, par exemple pour vos avances de frais professionnels.
Un conseiller est à vos côtés pour vous accompagner
Contacter un conseiller