Particuliers

Bien vieillir est important, mais bien vieillir chez soi l'est encore plus !

Savez-vous que la France comptabilise près de 11 millions de personnes1, apportant chaque jour leur aide à un proche en situation de dépendance en raison d'un handicap, d'une maladie ou de leur âge et que 85%2 des Français souhaitent vieillir chez eux mais que moins de la moitié d'entre eux compte sur leurs ressources personnelles ?
Pourtant, des solutions d'adaptation et d'accompagnement existent, afin d'assurer à vous et vos proches un quotidien sûr et en toute sérénité.

bien vieillir chez soi

Disposez d'un complément de revenu pour faire face aux frais liés à la dépendance

Les frais, engendrés par une situation de dépendance totale ou partielle, peuvent être conséquents, il est donc indispensable d'anticiper. Aujourd'hui, vous pouvez favoriser votre maintien à domicile en cas de dépendance grâce au versement d'une rente mensuelle et à l'apport d'un soutien matériel et moral pour vous et vos proches.
Des solutions existent comme Plans Autonomie qui permet d'assurer une indépendance financière et de couvrir tout ou partie de ces frais (prestations d'assistance, versement d'une rente mensuelle, versement d'un capital pour aménager votre logement).

Anticipez les travaux d'aménagement de votre domicile

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

La question du domicile et de son adaptation est centrale dans la préservation de l'autonomie. Aujourd'hui, en France, seulement 6 % des habitations seraient adaptées aux réels besoins des seniors3. Alors n'attendez plus : par exemple, aménagez une douche à l'italienne dans votre salle de bains ! Ainsi dès que vous ne pouvez plus monter dans votre baignoire, vous ajoutez un petit tabouret dans la douche et continuez à faire vous-même votre toilette tout en préservant votre intimité et votre intégrité. De même, si vous avez des difficultés à monter les escaliers, pensez à aménager une chambre au rez-de-chaussée de votre maison ou à installer un monte-escalier.

Des solutions de crédit travaux adaptées à vos besoins existent.

Et pour accompagner les plus fragiles (personnes souffrant d'un handicap ou se trouvant dans une situation de dépendance sur présentation d'un justificatif), le crédit autonomie nouvellement créé vous permet d'aménager votre logement ou d'acquérir un véhicule adapté à votre situation tout en bénéficiant d'un taux avantageux (75% du taux des prêts travaux).

Sécurisez l'accès au compte bancaire d'une personne aidée

Vos parents et enfants habitent peut-être loin et vous voulez les rassurer ou tout simplement vous avez un proche de confiance qui effectue vos courses et vous souhaiteriez lui fournir un moyen de paiement sécurisé pour éviter les remboursements réguliers ?

Il est possible à votre initiative de mettre en place des procurations pour permettre à vos proches (enfants, proche.) de vérifier le bon fonctionnement de votre compte mais également si vous le jugez utiles de leur permettre en toute sécurité d'effectuer des opérations.

Vous pouvez également en fonction de vos besoins leur mettre à disposition une Carte Bancaire afin de leur permettre de réaliser des transactions en toute transparence et en toute simplicité.

Soyez en sécurité jour et nuit

En cas de malaise ou de chute, il faut pouvoir prévenir rapidement les secours. Pour permettre à vous et vos proches de rester 100% sereins, des solutions simples et abordables existent qui permettent à tout moment d'obtenir une assistance humaine. Ainsi vous ne vous trouverez plus jamais seul chez vous face à une difficulté. Un simple geste suffit pour être mis en relation avec un centre de téléassistance. Au Crédit Mutuel, Sénior Assistance est la solution d'assistance qui permet d'alerter un proche et en cas de besoin, les services de secours. Il vous permet également de vous protéger des risques d'incendie et d'intoxication au monoxyde de carbone4.

Des « aidants » mieux reconnus

Enfin, sachez que la Loi du 28 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement permet désormais aux aidants familiaux de disposer d'un statut et de certains droits. Parmi ceux-ci, citons le droit au répit, intégré à l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA), qui prévoit l'accueil de la personne en perte d'autonomie dans un hébergement temporaire afin de procurer un temps de repos à l'aidant. Cette loi prévoit également de financer une aide de la personne dépendante au cas où l'aidant serait hospitalisé.

Pour en savoir plus sur la démarche à entreprendre et les documents à fournir, rendez-vous sur www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr.