Particuliers

Biométrie et banques : quand le corps humain remplace le code secret

reply
Partager

184 : c'est le nombre (conséquent) de mots de passe et autres codes secrets qu'un utilisateur moyen devra mémoriser en 2020 pour s'identifier sur des services divers. Impossible à mémoriser, risque de piratage : et si la solution pour gagner en sécurité, c'était votre corps ?

biometrie et banques

Reconnaissance vocale, faciale, de l'iris, de la forme de la main ou tout simplement des empreintes digitales : la biométrie utilise les caractéristiques physiques propres à chacun afin de permettre l'authentification et l'identification d'un utilisateur.

Ce type de système d'authentification trouve donc tout son sens dans le secteur bancaire, qui s'en empare progressivement afin de s'assurer de la sécurité de ses applications ou encore des transactions de ses clients.

Un accès simplifié à vos comptes

En évitant l'utilisation d'un code ou d'un mot de passe, la biométrie contribue en effet à lutter contre la fraude ou l'usurpation d'identité et logiquement, favorise la confiance dans l'utilisation de certains outils et services bancaires.

Des banques comme la Bank of America, JP Morgan Chase ou Wells Fargo proposent ainsi à leurs clients d'accéder à leurs comptes via leur téléphone mobile, en utilisant leurs empreintes digitales, tout comme le Crédit Mutuel, dont l'accès à l'application mobile s'effectue après cette vérification (via le Touch ID de l'IPhone).

Sécuriser des transactions ou des retraits

HSBC a par ailleurs ajouté un système d'identification vocale en Grande-Bretagne, tout comme la Banque Postale qui expérimente en France ce système pour sécuriser les achats en ligne. Wells Fargo utilise même le scanner de l'iris pour que ses clients accèdent à leurs comptes en banque.

Mais la biométrie ne s'arrête pas à la sécurisation des accès et transactions en ligne. En Belgique par exemple, elle est testée sur des distributeurs de billets : le/la client(e) ne peut retirer de l'argent qu'après s'être authentifié(e) par son empreinte digitale ou son iris. Les clients d'HSBC peuvent également ouvrir un compte bancaire à distance, après validation par reconnaissance du visage.

Étude du tracé de la signature, de l'oreille, de la frappe d'un clavier, des battements de cœur. Les moyens d'identification sont multiples, pour que demain, le code PIN appartienne au passé !

Sources :
http://www.presse-citron.net/comptes-en.
http://www.nytimes.com/2016/06/22/busin.
http://www.psfk.com/2016/05/eye-scanner.
http://www.numerama.com/business/192453.
http://www.usine-digitale.fr/editorial/.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise.