Particuliers

Jeune permis, comment réduire votre période probatoire ?

Grâce aux stages post-permis, vous pouvez désormais réduire votre période probatoire de 6 mois à 1 an, en suivant 7 heures de formation, 6 à 12 mois après l'obtention de votre permis de conduire.

donner procuration

Qu’est-ce que la période probatoire d’un permis de conduire ?

Vous avez maintenant l'habitude de le voir à l'arrière des véhicule, cet autocollant avec un grand "A" rouge sur fond blanc. Et c'est normal, puisque... c'est bien lui qui symbolise cette période dite probatoire, durant laquelle le nouveau conducteur est tenu de respecter des règles spécifiques.

Vitesse abaissée, taux d’alcoolémie autorisé réduit, 6 points au lieu de 12, ces mesures ont pour principal objectif de réduire le nombre d’accidents de la route chez les jeunes permis, en les rendant plus responsables.

Mais cette période probatoire ne concerne pas que les jeunes permis puisqu’elle s’applique aussi dans le cas où le permis aurait été repassé suite à un retrait de ce dernier.

Quelle est la durée de la période probatoire ?

Une fois le permis en poche, le jeune conducteur se verra crédité de 6 points. S’il ne commet pas d’infractions au code de la route entrainant un retrait de point, le conducteur obtiendra les 6 points restants au bout de :

  • 2 ans s’il a suivi une formation en conduite accompagnée,
  • 3 ans s’il a suivi une formation classique.

A la fin de cette période probatoire de 2 ou 3 ans, le conducteur cumulera 12 points sur son permis de conduire et pourra retirer le A apposé à l’arrière de son véhicule.

Réduire sa période probatoire avec les stages post-permis…

L’objectif de ce type de formation complémentaire au permis de conduire est de diminuer les risques routiers et perfectionner sa conduite en apprenant à mieux comprendre les réactions de leur véhicule et à acquérir les bons réflexes dans les situations difficiles.

Mêlant théorie et pratique, cette formation d’une journée (7 heures) permet également de bénéficier d’une réduction de votre période probatoire si elle est suivie entre 6 et 12 mois après l’obtention du permis et que le stagiaire a moins de 28 ans.

En suivant cette formation, le conducteur réduira sa période probatoire et cumulera ses 12 points (là aussi sous réserve de ne pas avoir commis d’infraction entraînant la perte de points sur son permis) au bout de :

  • 1,5 ans au lieu de 2 (s’il a suivi une formation en conduite accompagnée),
  • 2 ans au lieu de 3 (s’il a suivi une formation classique).

… et réaliser des économies sur son assurance auto !

Et parce qu’un tel avantage ne suffit pas, le stage post permis permet aussi dans certains cas de bénéficier de tarifs préférentiels sur son assurance auto. Une économie non négligeable lorsque l’on débute sur la route et que l’on doit assurer son véhicule.

Et si vous n’avez pas encore de véhicule, que vous souhaitiez ou non en être propriétaire, il existe de nombreuses solutions pour acquérir son premier véhicule, sans se ruiner !