Particuliers

Trouver un stage à l'étranger, nos conseils !

reply
Partager

Tenter sa chance pour faire sa vie à l'étranger est un pari tentant. mais risqué. Et si vous commenciez par un stage ? Nos conseils pour réussir sa recherche de stage à l'étranger.

trouver stage rémunéré à l'étranger

Depuis la sortie du film culte de Cédric Klapisch, L'Auberge espagnole, en 2002, de l'eau a coulé sous les ponts. Le programme Erasmus+ est devenu une étape quasi-obligatoire dans beaucoup de parcours universitaires, avec pas moins de 34 pays partenaires et 41 000 étudiants volontaires en 2016.

Si les stagiaires restent encore minoritaires (12 840 en 2016), leur part ne cesse d'augmenter (+ 172 % en 7 ans).

Conseil #1 : Affinez votre recherche !

Avant de vous lancer tête baissée dans votre recherche de stage, posez-vous les bonnes questions. Stage bénévole ou rémunéré ? En entreprise ou dans un cadre associatif ? Dans une institution internationale ou bien dans un organisme local ?

Les réponses à ces questions conditionneront beaucoup de choses, à commencer par l'expérience que vous allez vivre :

  • Si vous évoluez dans un cadre francophone (par exemple dans un consulat général ou une ambassade), votre pratique de la langue du pays sera peut-être moins intense qu'espéré et vous êtes plus susceptible de fréquenter d'autres Français expatriés.
  • À l'inverse, faire le choix de travailler dans une entreprise ou association locale, c'est la garantie de parfaire ses compétences linguistiques en accéléré et de rencontrer des autochtones. Revers de la médaille si vous avez fait votre stage dans une petite structure peu connue en dehors des frontières, il sera, peut-être, plus difficile de valoriser votre expérience à l'étranger de retour en France.

Conseil #2 : Associations, plateformes web, l'embarras du choix

Une fois que vous avez les idées claires, multipliez les pistes de recherche pour maximiser vos chances de réussite :

  • Les réseaux des universités ou grandes écoles.Bureau des stages, bourse aux stages ou tout simplement bouche-à-oreille : renseignez-vous auprès de l'administration de votre école, de vos enseignants ou des élèves des promotions précédentes. Les stages se transmettent souvent d'année en année !
  • Les associations.De nombreuses structures apportent, parfois avec le soutien des pouvoirs publics, un appui à la recherche de stages à l'étranger. C'est le cas notamment de l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) ou de l'Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ).
  • Les organisations économiques. Chambres de commerce, agences de développement ou encore think-tanks financés sur fonds privés proposent parfois de petites annonces.
  • Les sites Internet spécialisés. Ici, la prudence s'impose. Il faut distinguer entre les plateformes publiques (ex. portail Eures de la Commission européenne) et les intermédiaires privés, qui facturent parfois des frais de dossier.

Conseil #3 : Bien se renseigner sur les conditions du stage

On en vient aux conditions du stage. Si le programme Erasmus+ permet de bénéficier de bourses d'études, celles-ci, d'un montant de 300 à 500 € mensuels, sont loin de couvrir tous les frais associés à un stage à l'étranger.

Pour commencer, faites votre budget : transports depuis la France mais aussi sur place, hébergement, alimentation, sorties, loisirs. Cette estimation vous permettra de savoir si votre gratification de stage et les éventuels compléments (bourses, subventions des collectivités.) seront suffisants pour couvrir toutes vos dépenses.

Vous pouvez également demander à votre futur employeur ou au stagiaire qui vous précède s'il existe des avantages particuliers (par exemple repas fournis le midi) ou des bons plans. Tout comme l'offre de stage, le logement se transmet souvent d'un stagiaire à l'autre !

Bon stage à l'étranger !