Particuliers

Nos conseils pour des vacances responsables !

reply
Partager

Les vacances ne doivent pas faire exception à nos bonnes résolutions pour la planète... Nous sommes en pleine période... Certains sont déjà rentrés, d'autres vont s'envoler... Et qui dit vacances dit malheureusement pollution. Car le tourisme est à l'origine de près de 10 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde (selon Nature Climate Change 05-2018). Alors ne laissons pas au placard les bonnes résolutions, les éco-gestes mis en œuvre tout au long de l'année. Soyons des voyageurs et vacanciers éco-friendly. Suivez nos conseils.

Responsabilité accident de ski

Le transport

Lorsque l'on part en vacances, l'éternelle question du transport se pose : voiture, train, avion, bateau ? Le train est le moyen de transport le moins énergivore : il consomme 10 fois moins de CO2 qu'un avion.

Avec les grèves, le co-voiturage est un bon moyen de réduire son empreinte carbone tout en faisant des économies et en développant son réseau social. Il induit une économie de 12 % des émissions de gaz à effet de serre.

Quant aux croisières, elles sont à éviter selon une étude de la fédération France nature environnement (FNE) de 2015, un paquebot de croisière à l'arrêt pollue autant que 1 million de voitures.

Et si vraiment la destination choisie impose de monter dans l'avion, on privilégie les vols sans escale moins polluants car le décollage de l'avion est une source importante de production de gaz à effets de serre.

Emission co2

Astuce de voyageur : L'ADEME a créé un éco-comparateur permettant de mesurer l'impact environnemental de nos déplacements en fonction des différents moyens de transport utilisés.

Les bagages

Réduisez au maximum le poids de ses bagages : réduire de 15kg ses bagages peut faire économiser l'équivalent en CO2 d'un vol Londres-Ténérife. Avec les compagnies aériennes low cost, l'heure n'est plus aux bagages volumineux (c'est toujours payant et la facture peut devenir salée).

Faites la chasse aux emballages : retirez les cartons d'emballages des crèmes, shampoings gels douche.. N'emmenez pas de lingettes, rasoirs jetables ou piles. Vous éviterez ainsi de jeter sur place des déchets qui seraient mal ou pas du tout recyclés dans certains pays.

Prévoyez quelques objets réutilisables qui limiteront vos déchets durant vos vacances : emmenez une gourde pour ne pas acheter de multiples petites bouteilles d'eau en plastique, des batteries rechargeables, un shampoing, un savon et un déodorant solides pour éviter d'avoir des contenants en plastique à jeter, un oriculi à la place des coton-tiges, un tote bag pour les petites courses sur place...

Emportez dans vos valises les bonnes habitudes prises à la maison : mangez des fruits et légumes de saison, consommez local, triez vos déchets, ne jetez rien dans la nature et surtout aucun produit dangereux.

Consommation touriste

Les bonnes habitudes sur le lieu de vacances

Évitez de vous enduire d'huile solaire ni de crème avant d'aller vous baigner : la graisse se répand à la surface de l'eau et déséquilibre l'écosystème marin. En effet, 25 % de la crème solaire étalée sur le corps se dilue dans l'eau en seulement 20 minutes de baignade. Chaque année ce sont presque 5 000 tonnes de crème qui se déversent dans l'océan.

Privilégiez les douches courtes et pas de bain, il y a la mer pour ça. L'eau douce est une denrée rare surtout dans certains pays !

Le saviez-vous ? Un Américain utilise en moyenne 600 litres d'eau potable par jour, contre 250 pour un Européen et 30 pour un Africain. Plus de 2,6 milliards de personnes ne bénéficient pas d'un système d'assainissement basique des eaux usées et de nombreux pays n'ont pas forcément les infrastructures adéquates pour gérer les déchets.

Soyez éco-responsable même à l'hôtel : les serviettes de bain ne se changent pas tous les jours. N'utilisez pas de grandes quantités de savon, shampoing, etc. Ils sont parfois difficiles à éliminer par les systèmes d'épuration. Utilisez au maximum des produits éco-labellisés plus facilement biodégradables et plus respectueux de l'environnement.

Allez à la découverte des hébergements touristiques éco-labélisés (hôtels, campings, auberges de jeunesse, centres de vacances). Il en existe 264 en France.

Guettez les poubelles mises à disposition sur la plage, dans la nature, et profitez de vos balades pour ramasser quelques déchets sur votre passage.

Vous pouvez même vous rapprocher d'associations qui organisent des sorties "ramassage de déchets". On fait de la randonnée et en même temps on nettoie la planète. Une activité idéale à faire en famille, n'est-ce pas ?

Le saviez-vous ? 2018 est l'année des récifs coralliens. S'ils n'occupent que 0,2 % de la surface des océans, ils abritent 30 % des écosystèmes marins. 1 seul kilomètre carré de récif réunit autant d'espèces que la totalité des côtes françaises.

Repérez à l'avance les adresses de produits locaux car passer des vacances éco-responsables, c'est également faire marcher l'économie locale en favorisant l'achat de fruits et légumes du coin ainsi que des souvenirs n'étant pas "Made in China". On évite les "pièges à touristes" en se renseignant sur l'origine des produits proposés. Côté restauration, même combat : on repère les adresses proposant des produits locaux, en consultant les sites sur internet et en questionnant l'Office de tourisme de son lieu de vacances. En France, on peut aussi s'aider de la plateforme The Place To Bio, qui géo localise les restaurants bio et engagés.

Maintenant, il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter de bonnes vacances et de belles découvertes !