Logement

Statut, assurances, démarches : ce qu'il faut savoir pour s'installer à l'étranger

Je pars m'installer à l'étranger et c'est toute une aventure ! Couverture sociale, scolarisation de mes enfants, organisation du déménagement : je ne sais plus par quoi commencer et j'ai peur d'oublier quelque chose. Que dois-je savoir pour m'installer à l'étranger ?

Expatrié, détaché, statut local, que dois-je choisir ?

L'expatriation est une situation bien complexe, et les conditions de votre départ à l'étranger peuvent beaucoup varier. Mais ce n'est pas toujours une question de choix !

Votre employeur vous envoie dans un pays membre de l'Union Européenne pour réaliser une mission de moins de 24 mois ? Avec son accord, vous pouvez bénéficier du statut de détaché.

Vous avez signé un contrat de travail directement avec une entreprise locale ? Ou bien le régime de détachement ne convient pas à votre employeur français ? Dans ce cas, vous partez simplement travailler à l'étranger, avec un statut local.

Expatrié ou détaché, quelle différence ?

En fait, le statut d'expatrié n'existe pas en tant que tel dans le droit du travail. C'est surtout une notion en matière de sécurité sociale et de retraite.

Si vous êtes détaché, vous continuez à profiter de la couverture de la sécurité sociale française et à cotiser en France pour votre retraite.

Si vous êtes expatrié, votre couverture sociale dépend alors de votre pays d'accueil. En revanche, vous pouvez adhérer à la Caisse des Français de l'étranger (CFE). Vous bénéficiez ainsi des avantages d'une mutuelle santé française, en souscrivant une couverture spéciale expatrié, et continuez à valider des trimestres de retraite en France.

Avec un contrat local, vous ne bénéficiez plus de la protection sociale française, à moins d'y cotiser vous-même.

Justement, pour mes soins de santé, je fais comment ?

Si vous êtes détaché à l'étranger, vous pouvez adresser vos feuilles de soin à votre caisse française pour être remboursé.

Attention, la carte Vitale ne fonctionne qu'en France, et le remboursement des soins s'effectue sur la base des tarifs de la Sécurité sociale. Il peut donc être intéressant d'adhérer à la Caisse Française des Étrangers (CFE) pour compléter.

Idem, si vous êtes expatrié et que vous cotisez au régime de protection sociale de votre pays d'accueil. Les frais de santé sont souvent élevés à l'étranger.

Et pour la scolarisation de mes enfants ?

La première étape est de savoir si la ville où vous allez vivre possède un établissement appartenant au système scolaire français. C'est le cas de nombreuses capitales dans le monde et de métropoles européennes comme Milan, Stuttgart, Bristol...

Sinon, renseignez-vous sur place : au Brésil, au Chili, en Chine, en Thaïlande, ou encore en Nouvelle-Zélande, il est possible aussi d'opter pour une école locale dont l'enseignement est bilingue ou francophone.

Comment organiser mon déménagement à l'étranger ?

Pour commencer, pensez pratique : louez un logement déjà meublé ! Puis contactez des entreprises de déménagement à l'international et comparez leurs devis. Les frais de douane et d'assurance de vos affaires doivent être indiqués avec ceux d'emballage et de transport.

À noter également : un transfert par bateau coûte beaucoup moins cher qu'en avion. Mais il prend aussi plus de temps : comptez 4 semaines pour l'Amérique, 6 pour l'Asie et 8 pour l'Australie.

Bonne route pour votre nouveau départ à l'étranger !