Particuliers

Comment investir en bourse : les 5 règles d'or

On croit souvent, et à tort, que l'investissement boursier n'est accessible qu'aux épargnants très aisés, disposant d'un capital conséquent et surtout prêts à prendre de gros risques. Pourtant, il est tout à fait possible d'épargner régulièrement avec de petits montants en vue de se constituer un capital, sans affecter votre budget.

investir en bourse astuces

Investir son argent n'est pas chose facile. Ouvrir un Plan d'Épargne en Actions ou une assurance-vie, donc aller sur les marchés boursiers, demande généralement un certain temps de réflexion. On pense d'abord au risque probable à court ou moyen terme, alors on se tourne plus facilement vers un livret A ou encore un PEL. Pourtant, d'autres solutions existent.

Êtes-vous prêts à prendre un peu plus de risques pour rechercher une meilleure rentabilité ?

Avant de plonger dans le grand bain, il vous faut déjà avoir constitué un « matelas de sécurité », avec des livrets. Ensuite, il est nécessaire de bien se connaître : quel montant pouvez-vous mobiliser ? Sur quelle durée ? Quel est votre objectif ? Autant de questions auxquelles vous devrez répondre avant de commencer. Sans plus attendre, découvrez nos 5 règles d'or pour investir sereinement.

1. Se connaître et définir sa stratégie d'investissement

La 1ère chose est de savoir le montant que l'on est prêt à investir et de connaître ses limites. En d'autres termes, il s'agit d'investir l'argent disponible dont vous n'avez pas besoin et qui ne risque pas d'impacter votre niveau de vie. Nous n'avons pas tous la possibilité ou l'envie de faire des investissements sur le long terme ou encore de placer sur des supports dits plus « risqués ».

Une fois cette première règle en tête, vous pouvez passer à la définition de votre stratégie d'investissement. Avant d'investir, pensez à vous fixer des objectifs. Quels gains souhaitez-vous réaliser ? Quel niveau de risque êtes-vous prêt à prendre et quelles pertes maximums pouvez-vous vous autoriser ? Cette étape vous aidera à définir votre profil d'investisseur et à envisager votre horizon de placement.

2. Croire en l'effet bénéfique du temps et investir sur le long terme

Le temps est le facteur clé de tout investissement. Plus la durée de placement est longue, plus l'investissement en actions peut s'avérer payant. On peut alors prendre plus de risque sur une partie de son argent, pour espérer gagner plus.

Prenons à titre d'exemple un investissement sur le CAC40 :1

  • sur 5 ans glissants : 77% des cas offrent une performance positive, avec une performance moyenne de 49% et une perte maximale de -43,2% ;
  • sur 10 ans glissants : 87% des cas offrent une performance positive, avec une performance moyenne de 105% et une perte maximale de -33% ;
  • sur 15 ans glissants : 100% des cas offrent une performance positive , avec une performance moyenne de 147% et une perte maximale de seulement -2,5% ;

Vous l'avez compris, le temps est votre allié.

Si vous envisagez vos placements à court terme, vous risquez de commettre des erreurs, liées notamment aux fluctuations du marché. Ainsi, vous risquez de perdre gros, alors un seul mot d'ordre : patience !

3. Penser à la diversification

Vous l'entendez partout et tout le temps : "diversifiez". Effectivement, il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier ! Concrètement, mieux vaut réaliser plusieurs petits investissements qu'un seul gros. Autrement, comment être sûr d'investir au meilleur moment ?

En choisissant de fractionner le montant que vous placez sur les marchés financiers et d'investir sur des supports différents, vous mutualisez les risques et les performances !

Petit à petit, vous vous constituerez votre portefeuille boursier, et pour cela vous avez l'embarras du choix :

  • - Organismes de Placements Collectifs de nombreuses sociétés de gestion (architecture ouverture)
  • - Supports immobiliers (OPCI, SCPI)
  • - Produits structurés de type EMTN (Euro Medium Term Notes)
  • - Gestion sous mandat
  • - Programme d'investissement progressif ou régulier
  • - Groupement Foncier Viticole.

4. Garder son calme, même au plus fort de la tempête

On a tous entendu ces phrases dans la bouche de nos aînés : « c'est quand la mer se calme que l'on aperçoit l'horizon », ou encore « Qui est trop pressé risque de tout perdre ». Et si tout cela était vrai ?

Si on peut être tenté de revendre l'ensemble de nos investissements financiers lorsque les marchés s'agitent, comme ces derniers mois avec la crise du Coronavirus, il s'agit en réalité d'une erreur. Vendre à la hâte ne fera que matérialiser vos pertes à court terme, alors qu'attendre et profiter du rebond qui ne manquera pas d'arriver, permettra de retrouver sa mise, voire de faire de la plus-value.

5. Investir régulièrement pour une épargne plus régulière

Qu'ils soient haussiers ou baissiers, le meilleur moyen de ne pas subir fortement la fluctuation des marchés boursiers est d'investir régulièrement. Oui, car personne ne sait quand la bourse va monter, stagner, baisser. Partant du principe qu'elle finit toujours par monter, l'investissement régulier apparaît comme une évidence. Et quoi de mieux pour cela que les versements programmés ?
Ils sont LA solution pour lisser les à-coups de marché et préserver la performance de vos investissements boursiers.

L'exemple de la période de 2007 à 2012 avec la crise financière, est une parfaite illustration de l'intérêt des versements programmés. On y voit très nettement la performance des investissements programmés performer au point d'absorber les soubresauts de la bourse.

intérêt des versements programmés

LE SAVIEZ-VOUS : Investir en bourse, qu'est-ce que c'est ?

L'investissement en bourse c'est l'achat de parts dans des sociétés cotées. En réalisant l'acquisition de ces parts, vous détenez une partie du capital de la société et devenez ainsi actionnaire de cette dernière.

Une société qui émet des actions, vend des parts de son capital. En les achetant, vous participez à leur développement puisqu'elles peuvent ainsi débloquer des fonds nécessaires à leur croissance.