Particuliers

Distributeurs automatiques de billets, gare aux fraudes à la carte bancaire !

reply
Partager

Commençons par un moyen très artisanal et des plus surprenants : un simple morceau de scotch peut suffire à retenir votre carte bancaire à l'intérieur de la fente du distributeur de billets automatiques (DAB). Le temps que vous vous rendiez dans l'agence pour demander des explications ou fassiez opposition et il est déjà trop tard.

Fraudes distributeurs de billets

Les fraudes à la carte bancaire

Commençons par un moyen très artisanal et des plus surprenants : un simple morceau de scotch peut suffire à retenir votre carte bancaire à l'intérieur de la fente du distributeur de billets automatiques (DAB). Le temps que vous vous rendiez dans l'agence pour demander des explications ou fassiez opposition et il est déjà trop tard.

Pensez-y, si votre carte ne ressort pas, regardez de plus près si elle n'est pas bloquée et regardez plus loin si quelqu'un n'est pas en train d'attendre que vous quittiez le distributeur pour récupérer votre carte.

Un autre moyen consiste à interpeller la victime effectuant un retrait (une personne âgée pour la majorité des cas). Le client, troublé, et pensant la personne bienveillante, se fait alors usurper sa carte et ne s'en rend pas compte immédiatement ou alors il pense qu'elle a été avalée par le DAB. Le temps pour la personne de réagir et de faire opposition, la carte bancaire a déjà été débitée.

Les nouvelles technologies aidant, un dispositif de piratage plus pointu et plus discret est utilisé par les hackers : le skimmer ou boîtier. Cette technique de piratage de distributeur automatique de billets ou d'un terminal de paiement (TPE) permet de copier discrètement les données de la bande magnétique noire et le code NIP pour contrefaire ou falsifier votre carte bancaire. En effet, ces données suffisent pour retirer de l'argent à l'étranger. En fonction du type de skimmer, les numéros figurant au recto et au verso de votre carte bancaire peuvent également être copiés afin d'effectuer des paiements sur internet.

Le skimmer se présente sous la forme d'une seconde fente très discrète fixée par-dessus la fente d'insertion originale du distributeur. En complément, le pirate peut aussi installer un faux clavier ou une mini-caméra presque indétectables afin de copier l'empreinte de votre code confidentiel ou de le filmer. Vigilance donc, avant d'introduire votre carte bancaire dans un DAB ou dans un TPE.

Autre moyen de connaître votre code secret : le regard indiscret. On ne vous répétera jamais assez de « composer votre code secret à l'abri des regards indiscrets » que vous vous trouviez à la caisse d'un magasin, en terrasse, sur un marché ou devant un distributeur.

Enfin, la technique de l'intimidation consiste à malmener la victime afin qu'elle retire le maximum d'espèces pour le ou les malfaiteurs.

Comment se protéger ?

De manière générale et si possible, effectuez vos retraits d'argent liquide en semaine et privilégiez le distributeur qui se trouve à l'intérieur de la banque. En effet, les fraudeurs préfèrent les week-end et jours fériés pour installer leurs dispositifs de piratage et n'oseront pas pénétrer à l'intérieur d'une banque pour piéger un distributeur, qui plus est, sous surveillance vidéo.

Lorsque vous tapez votre code confidentiel, ne pensez pas qu'aux regards indiscrets, pensez aussi aux éventuelles mini-caméras qui auraient pu être disposées sur le distributeur et placez votre main au-dessus du clavier en toutes circonstances.

Ne vous laissez pas distraire. Si quelqu'un doit vraiment vous parler et s'il est bien intentionné, il attendra par correction que vous ayez terminé votre retrait d'espèces.

Chez les commerçants, ne laissez pas emporter votre carte bancaire sur un plateau ou en arrière-boutique et demandez à ce qu'un TPE vous soit apporté pour régler.

Enfin, vérifiez régulièrement vos comptes sur cmne.fr via votre espace client de sorte à détecter tout mouvement suspect, souvent enregistré à l'étranger.