Particuliers

Investissement responsable : donner du sens à son épargne

Développement durable : enjeux environnementaux, capital humain, limitation de notre impact carbone, évolutions dans la gouvernance des entreprises... l'éthique dans nos investissements financiers continue de gagner en popularité en Europe.

performances de votre assurance-vie

Quelque peu rassurés, les investisseurs ont, depuis mars 2020, progressivement augmenté leur exposition aux actifs risqués, même si la prudence reste de mise, compte tenu des incertitudes qui perdurent, tant sanitaires qu'économiques (plans de relance, Brexit .)

Pourquoi se tourner vers un investissement responsable ?

Depuis quelques années, et aujourd'hui plus encore, l'ISR (Investissement Socialement Responsable) s'impose comme un critère d'investissement. Les critères ESG (Environnementaux Sociaux et de Gouvernance) sont eux, des critères d'analyse permettant aux investisseurs d'évaluer la prise en compte du développement durable et des enjeux de long terme dans la stratégie des entreprises. L'enjeu « bas carbone » quant à lui, est l'enjeu de demain tant il est important, afin d'être « neutre carbon » d'ici 2050 de décarboner l'énergie, rénover les bâtiments, rendre les transports plus propres, réduire l'utilisation des pesticides, renforcer l'agriculture biologique, optimiser les ressources. Parallèlement, les fonds d'investissement manifestent un intérêt croissant pour ces enjeux durables et solidaires.

Quelques chiffres pour s'en assurer :

  • 88% des français placent l'impact social de leurs investissements avant le gain financier. (Enquête Epargnants 2018 d'Axa Investment Managers)
  • 66% des épargnants pensent que la finance durable est de nature à renforcer leur confiance dans la gestion de leur épargne. (Enquête Deloitte, mai 2019)
  • 11% seulement des épargnants craignent une sous-performance de l'investissement durable. (Enquête Deloitte, mai 2019)

La crise sanitaire a permis de tester les fonds de « finance responsable » habituellement considérés plus résistants. Et de fait, nous constatons une surperformance*, qu'il faudra confirmer à plus long terme.

Il y a de multiples mesures de relance gouvernementales effectivement orientées vers les infrastructures durables. L'action de chacun en tant qu'investisseur peut donc contribuer à un monde meilleur.

graph

Nos fonds pour une finance responsable

Le Groupe La Française est un acteur engagé dans la finance responsable depuis plus de 10 ans. Il a développé des scores ESG pour les entreprises et mesure les émissions carbones. Ainsi, tous les investisseurs peuvent participer à la transition énergétique1.

LA FRANÇAISE OBLIGATIONS CARBON IMPACT :
fonds obligataire travaillant la thématique carbon

LA FRANCAISE LUX INFLECTION POINT CARBON IMPACT GLOBAL :
fonds action travaillant la thématique carbon

LA FRANCAISE LUX INFLECTION POINT ACTIONS EURO CAPITAL HUMAIN :
fonds action travaillant la thématique du capital humain

Assurances du Crédit Mutuel, notre compagnie d'assurance, est un acteur engagé, signataire de :

  • La Charte de développement durable de la Fédération Française des Assurances
  • Global Investor Statement on Climate Change (initiative des Nations Unies)
  • La Charte pour l'efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés

De plus, la démarche RSE est totalement en phase avec les valeurs mutualistes du CMNE. De nombreux fonds sont également accessibles dans nos contrats d'assurance-vie (Plan Assurance Vie, Plan Capitalisation, Plan Assurance Jeune et PER Assurance Retraite)

CM-AM OBJECTIF ENVIRONNEMENT :
fonds actions ayant une thématique transverse visant à protéger l'Homme et son environnement

BL SUSTAINABLE HORIZON :
fonds flexible sur la thématique ESG

FUNDS FOR GOOD-GLOBAL FLEXIBLE SUSTAINABLE :
fonds obligataire sur la thématique ESG et reversant de l'argent pour participer activement à la création d'emplois en France

Ces supports en unités de compte ne comportent pas de garantie de capital. La valeur des parts est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse en fonction de l'évolution des marchés financiers : l'assureur s'engage uniquement sur le nombre de part net de frais du contrat et non sur la valeur de ces parts.