Particuliers

Marchés Financiers : mieux vous connaître pour mieux vous conseiller

reply
Partager

Marchés Financiers : mieux vous connaître pour mieux vous conseiller

Directive MIF 2. Un nouveau questionnaire client : mieux vous connaître pour mieux vous conseiller.

Marchés Financiers questionnaire MIF2

La Directive sur les Marchés d'Instruments Financiers appelée « MIF 1 » est entrée en vigueur en 2007. Elle a défini le cadre d'exercice des activités de marché en Europe et régit en particulier les conditions de fourniture des services d'investissement.

Depuis le 3 janvier 2018, est en vigueur une nouvelle version de cette directive (appelée « MIF 2 »), corrigeant notamment certains écueils révélés lors de la crise financière de 2008. La Directive MIF2 a notamment pour enjeu essentiel de renforcer la protection des investisseurs et améliorer la transparence des marchés financiers.

Les règles de bonne conduite établies sous MIF1 sont largement reconduites et confirmées. Chaque établissement financier se doit de classifier ses clients afin de leur donner le bon niveau d'information et de protection.

Pour ce faire, il est essentiel de pouvoir recueillir auprès de chaque investisseur les informations qui permettront aux conseillers de s'assurer du caractère approprié de l'instrument financier choisi et/ou conseillé. Le questionnaire MIF2 personnalisé, que vous validerez ensemble, permettra à votre conseiller de vous proposer la meilleure solution en épargne financière et en assurance-vie.

POURQUOI CE NOUVEAU QUESTIONNAIRE EST-IL IMPORTANT ?

  • Pour pouvoir vous fournir des informations correctes et claires

  • Pour vous aider à comprendre en détails les produits et services proposés et de prendre des décisions d'investissement en connaissance de cause.

  • Pour tenir compte de la situation de chacun. Votre conseiller vous assure de vous proposer un investissement correspondant à vos besoins et exigences, ainsi qu'à vos connaissances concernant les produits financiers.

QUE SE PASSE-T-IL, EN TANT QUE CLIENT, SI ON NE PEUT OU NE SOUHAITE PAS RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ?

Dans ce cas, la banque ne sera pas en mesure de préconiser des investissements ou d'accepter un mandat pour gérer les fonds. Le client pourra toujours souscrire un produit financier à condition d'indiquer qu'il agit de sa propre initiative et sous sa responsabilité.

Dès lors, la banque sera tenue de s'assurer que le client possède les niveaux d'expérience ou de connaissances nécessaires et de le mettre en garde.

QUELLES ÉVOLUTIONS DANS LA RELATION AVEC MA BANQUE ?

La réglementation destinée à protéger les épargnants va donc obliger votre conseiller à se montrer plus curieux et ce, de manière plus formelle même si vous êtes client(e) de longue date. Il va ainsi vous demander des données personnelles (âge, profession, situation familiale, etc.), chercher à évaluer votre niveau de connaissances sur les produits financiers et votre expérience en tant qu'investisseur, vous questionner sur votre situation financière (patrimoine, source et régularité des revenus, endettement, besoins financiers) et vos objectifs d'investissement (durée minimale, sensibilité aux risques et aux pertes).

Ces informations restent bien entendu confidentielles. Elles constituent surtout le socle indispensable d'un conseil pertinent lors d'un investissement. Ces éléments permettront aussi de programmer des alertes, le cas échéant, lors d'opérations de souscription ou de passage d'ordres.

Détenteur(rice) d'un compte titres, d'un PEA et/ou d'un contrat d'assurance-vie, les conseillers du CMNE sont d'ores et déjà à votre disposition pour échanger et formaliser :

  • Vos connaissances et expériences en matière de marché financier.
  • Vos objectifs d'investissement.
  • Votre tolérance aux risques...

Cette évaluation sera révisable dès que vous le souhaitez et au moins une fois par an. Nous vous invitons à prendre contact avec votre conseiller Crédit Mutuel.