Assurance Habitation

Assurance : quelles démarches pour être indemnisé après une inondation ?

Des pluies torrentielles viennent de s'abattre sur la région et ma maison est inondée de la cave au grenier... Heureusement, mon assurance habitation me couvre en cas de catastrophe naturelle. Quelles démarches dois-je accomplir pour être indemnisé après cette inondation ?

À quelle(s) condition(s) ai-je droit à une indemnisation après inondation ?

Bien entendu, vous devez disposer d'une assurance habitation multirisques ! La garantie catastrophe naturelle fait partie de la couverture de base, vous pouvez donc prétendre à une indemnisation. Votre compagnie d'assurance vous couvre si votre logement a été inondé à la suite d'intempéries (pluies, tornades, torrents de boue...).

Mais attention, votre demande n'est prise en compte que si l'état de catastrophe naturelle est constatée dans votre commune1.

Si l'état de catastrophe naturelle n'est pas constatée, je ne serai pas indemnisé ?

Tout dépend des options de votre contrat d'assurance multirisques. Aux ACM, la garantie inondation est incluse dans votre contrat d'assurance. Si par exemple, de fortes rafales ont arraché des tuiles de votre toit, l'inondation qui en résulte pourra vous être indemnisée.

La garantie « dégât des eaux », vous couvre pour les dommages causés par une fuite d'eau à l'intérieur de votre logement (canalisation, robinetterie, etc.) mais aussi pour les infiltrations à travers les toitures.

Comment faire ma demande d'indemnisation ?

La garantie inondation vous couvre en cas d'inondation. Cependant, si vous voulez faire jouer la garantie catastrophe naturelle, un arrêt interministériel est obligatoire pour que l'état de catastrophe naturelle soit reconnu et que la garantie puisse jouer. Vous disposez ensuite de dix jours pour déclarer l'étendue des dégâts à Constatel. Contactez-le par téléphone et suivez ses instructions pour procéder à votre déclaration de sinistre.

Vous pouvez nous adresser votre demande d'indemnisation directement en ligne depuis votre ordinateur ou en passant par notre application mobile Crédit Mutuel. Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, envoyer un courrier simple ou un mail.

Quels justificatifs dois-je fournir pour être indemnisé ?

Tout ce qui vous permet de prouver que votre habitation a été inondée d'une part, et d'autre part, toutes les preuves des dégâts causés sur vos meubles, objets et bâtiments.

Vous pouvez aussi fournir des photos et demander à des voisins ou amis de témoigner. Selon les montants en jeu, votre assureur peut charger un expert d'évaluer les dommages.

Faites un descriptif détaillé des biens endommagés, voire perdus. Si elles sont encore en votre possession, joignez les factures d'achat correspondantes.

Quels dommages couvre l'assurance habitation après une inondation ?

Tout d'abord, les frais matériels occasionnés par l'événement : dégâts subis par les locaux, matériel électronique hors d'usage, meubles endommagés...

Les détériorations constatées dans un deuxième temps, à la suite d'infiltrations par exemple, seront également prises en compte.

Par contre, en cas de catastrophe naturelle, le régime d'indemnités est différent. Ne sont cependant pas pris en charge lors d'une catastrophe naturelle, tous les frais de perte d'usage, de loyer, de relogement, le remboursement des mensualités d'emprunt ainsi que les honoraires d'expert assuré.

Cependant, il n'y a pas de plafond concernant les frais d'études géologiques, les honoraires d'architectes et bureaux d'études.

La garantie Inondation a sa franchise alignée sur la franchise légale catastrophe naturelle, soit 380 €.