Crédit

Comment financer mon projet d'entreprise ?

Mon rêve, c'est de créer mon entreprise. Les idées ne manquent pas, mais question financement, c'est plus difficile... Aides, emprunts, crowdfunding, fonds propres : comment bien financer mon projet ? Voici comment trouver les capitaux de départ pour lancer mon entreprise.

Je suis au chômage, qui peut m'aider à démarrer mon entreprise ?

L'Association pour le Droit à l'Initiative Économique (Adie). Notez bien le nom de cet organisme qui propose des microcrédits aux demandeurs d'emploi. Il est toutefois nécessaire d'identifier une personne de votre entourage qui se porte caution pour votre microcrédit, à hauteur de 50% du montant de celui-ci. À cette condition près, votre projet sera évalué sur 3 critères :

  • votre motivation
  • le potentiel du projet
  • vos capacités de remboursement

Quels que soient votre activité et votre statut, l'Adie peut vous financer à travers un microcrédit, une prime ou un prêt d'honneur selon votre région, pour un financement global maximal de 10 000 €.

Et comment Pôle Emploi peut-il m'aider à financer mon projet ?

Lorsque vous lancez votre entreprise, Pôle Emploi ne vous laisse pas tomber ! Sous certaines conditions, vous pouvez faire une demande d'ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprise) pour être exonéré de vos cotisations sociales pendant 12 mois.

Sous réserve d'obtention de l'ACCRE, vous pouvez également solliciter l'ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise) : Pôle Emploi vous verse un capital de 45% des allocations qui vous restent. Une déduction de 3% sera toutefois appliquée sur le montant du capital (pour le financement des retraites complémentaires...)

Le versement de l'ARCE s'effectue en 2 fois :

  • Un premier versement égal à la moitié de l'aide est effectué à la date à laquelle vous réunissez les conditions d'attribution de l'ARCE. Attention, ce versement a lieu uniquement si vous cessez d'être inscrit sur la liste des demandeurs d'emploi.
  • Un second versement est fait 6 mois après la date de la création ou de la reprise de l'entreprise, sous réserve que vous exerciez toujours l'activité au titre de laquelle l'aide vous a été accordée.

Au lieu de cela, vous pouvez préférer conserver votre allocation-chômage pendant votre période d'indemnisation. À vous de choisir.

J'ai un apport, mais il n'est pas suffisant pour financer mon projet

Alors, vous pouvez faire une demande de prêt d'honneur auprès du réseau Entreprendre. Attention toutefois : ce réseau n'octroie des prêts d'honneur qu'aux entrepreneurs déjà accompagnés. Ainsi le prêt d'honneur Réseau Entreprendre intervient en complément des démarches auprès des banques et des autres acteurs du financement de l'entreprise. Remboursables sur 5 ans, ce prêt varie de 10 000 à 50 000 €, sans intérêts ni garantie et permet d'abonder vos fonds propres. De quoi concrétiser le démarrage de votre entreprise, vos premiers investissements en locaux, camions, équipements, matières premières...

Qui peut m'aider à obtenir un prêt de la banque pour créer mon entreprise ?

Contactez France Active si vous avez des difficultés à constituer votre dossier de financement bancaire. Cette association accompagne les porteurs de projet dans leurs démarches. Elle va faciliter votre prise de contact avec la banque et elle peut fournir des garanties en votre nom. Voire même investir en fonds propres si votre projet est vraiment abouti.

Qui d'autre peut se porter caution pour financer mon projet ?

En plus de France Active, d'autres organismes peuvent vous fournir une garantie. Ils vous permettent d'obtenir plus facilement le prêt qui financera votre projet d'entreprise.

Autre option : vous pouvez vous adresser à une SCM (Société de Caution Mutuelle) comme la Siagi, dont les nombreux partenaires simplifieront votre accès au crédit. Enfin, certaines collectivités locales peuvent également vous proposer leur aide.

En tant que femme, existe-t-il des financements spécifiques ?

Tout d'abord, rapprochez-vous de réseaux spécialisés comme les incubateurs des Premières, les réseaux Force Femmes ou Actionnelles. Leurs contacts et conseils vous seront très utiles pour monter votre plan de financement.

Autre option : le FGIF, Fonds de Garantie à l'Initiative des Femmes. Ce dispositif de France Active peut garantir un prêt bancaire jusqu'à 45 000 €.

Les concours de créateurs sont-ils faits pour moi ?

Concrètement, tout dépend de votre projet. Si vous proposez une innovation, vous pouvez la présenter dans le cadre d'un concours. En particulier, le concours national I-Lab de Bpifrance récompense chaque année des entreprises innovantes du secteur des nouvelles technologies.

Je suis encore étudiant, comment financer mon projet d'entreprise ?

Les aides destinées aux jeunes créateurs d'entreprise ne manquent pas : appels d'offres de l'État (PIA), concours régionaux ou nationaux (dont le prix Moovjee, qui octroie chaque année 150 000 € de récompenses aux jeunes entrepreneurs), le statut d'étudiant-entrepreneur et les associations des universités et écoles. Il y a même des Olympiades des Métiers organisées tous les deux ans à échelle internationale pour les jeunes artisans !

Où trouver des investisseurs pour financer mon projet d'entreprise ?

Avez-vous pensé au crowdfunding ? Vous vous inscrivez à une plateforme de financement participatif : KissKissBankBank, Ulule, Babeldoor, Jadopteunprojet.com... Il y en a pour tous les types de projets ! Vous avez alors la chance de démontrer la validité de votre projet d'entreprise. C'est un excellent outil pour trouver des futurs investisseurs, mais aussi pour dénicher des premiers clients ou convaincre des partenaires potentiels.

Comment ma famille peut-elle m'aider à démarrer ma société ?

En anglais, on appelle cela le « Love Money ». En français, on parle des « 3C » (les cousins, les copains et les cinglés...), mais c'est le même principe : votre famille et vos amis vous apportent les premiers fonds indispensables au démarrage de votre projet d'entreprise. Avec ce capital de départ en poche, vous pouvez plus facilement convaincre des banquiers ou d'autres investisseurs de vous financer.

De quels autres investisseurs parlez-vous ?

On les appelle les « Business Angels ». Il s'agit, la plupart du temps, d'entrepreneurs qui cherchent à investir dans des projets innovants à fort potentiel. Ces financements peuvent aller de quelques milliers à plusieurs centaines de milliers d'euros. Le plus souvent, ils s'accompagnent d'une démarche de coaching : vos « parrains » vous font bénéficier de leur expérience et de leurs contacts.

Futurs entrepreneurs, à vous de jouer !