Sécurité

La sécurité au travail : un enjeu majeur pour l'entreprise

Créée en 1996 sous l'impulsion de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), agence spécialisée de l'ONU, la journée mondiale sur la sécurité et la santé au travail se tient depuis chaque année le 28 avril. Un enjeu important autant sociétal qu'économique.

La sécurité du travail : un enjeu social

L'importance de la sécurité sur le lieu de travail, en France, est marquée par l'obligation du chef d'entreprise de veiller à tout faire pour empêcher les accidents du travail. Cette obligation est régie par l'article L4121-1 du code du travail1. Le chef d'entreprise peut être retenu responsable en cas de maladie ou d'accident liés aux conditions de travail si cet article n'est pas respecté.

Un coût pour la société

Il ne faut pas oublier que les accidents du travail représentent également un coût pour la société en tant que telle. Les employeurs, en France, payent d'ailleurs une cotisation au titre des accidents du travail2 qui varie en fonction du domaine d'activité (le BTP est plus à risque d'accident que le tertiaire) et de la taille de l'entreprise (plus il y a d'employés, plus il y a un risque d'accident).

Un coût pour l'entreprise

En plus de l'obligation légale, le chef d'entreprise doit également considérer qu'un accident du travail peut lui coûter cher : son employé ne va plus être disponible, l'activité risque de baisser ou d'être à l'arrêt et, dans les cas les plus graves, il pourrait y avoir une enquête administrative qui va mobiliser personnel et ressources.

Les accidents peuvent également entraîner une dégradation du climat social dans l'entreprise et renvoyer une mauvaise image de celle-ci à des clients potentiels ou des futurs collaborateurs.