Particuliers

Optimiser son épargne

reply
Partager

Optimiser son épargne

Épargner peut revêtir différentes stratégies pour répondre à différents objectifs. Se constituer des liquidités, préparer un voyage ou financer son mariage, épargner pour acquérir sa résidence principale, les études des enfants ou encore préparer sa retraite.

Si comme 89% des français, vous détenez un livret d'épargne*, c'est un bon départ. Cependant il existe des moyens d'épargne complémentaires et surtout des façons d'optimiser cette épargne. Découvrez-en plus dans cet article.

1. Epargne de précaution : livrets d'épargne et virements permanents.

Vous disposez d'un Livret Bleu au Crédit Mutuel, d'un Livret Jeune ou d'un LDDS. Ils sont parfaits pour se constituer une épargne de précaution, c'est-à-dire une épargne disponible dans laquelle vous pourrez piocher à tout moment selon vos besoins.

Généralement, on vous conseillera de disposer d'une épargne de précaution au moins égale à 3 ou 4 mois de salaire afin de pallier à des dépenses imprévues, des achats coup de cœur, ou tout simplement à 3 mois de dépenses sans rentrées d'argent, sans avoir besoin de recouvrir à un découvert ou à un crédit consommation.

Adoptez un bon réflexe dès maintenant en mettant en place des virements permanents mensuels depuis votre compte courant vers votre livret d'épargne !

2. Epargne projets : se projeter dans l'avenir

Une fois que vous avez mis en place vos virements automatiques vers vos livrets, vous pourrez commencer à préparer des projets à plus long terme.

Par exemple ? Acheter votre résidence principale, investir dans l'immobilier en direct ou via des SCPI ou financer l'achat d'un véhicule !

2.1 L'Assurance-vie pour se constituer un patrimoine

Un contrat d'assurance-vie offre une très bonne alternative comme placement à moyen terme. En effet, il est généralement conseillé de conserver son contrat pour une durée d'au moins 8 ans afin de bénéficier du cadre fiscal privilégié de l'assurance-vie (les produits compris dans les retraits effectués au-delà de 8 ans peuvent bénéficier d'une exonération d'impôt sur le revenu dans les limites de la réglementation en vigueur).

De plus, les capitaux d'un contrat d'assurance-vie transmis lors du décès de l'assuré peuvent être exonérés totalement ou partiellement de droits de succession (dans les limites de la réglementation en vigueur).

Vous pouvez alimenter un contrat d'assurance-vie de façon libre (effectuer des versements ponctuels selon vos rentrées d'argent), mais aussi de façon programmée à partir de 15€.

Vous pouvez opter, à tout moment, pour des cotisations programmées mensuelles, trimestrielles, semestrielles ou annuelles et modifier le montant et la périodicité de vos cotisations programmées quand vous le souhaitez et sans frais.

2.2 Epargne retraite et investissement immobilier, y penser maintenant !

A plus long terme, il faut aussi penser à se constituer un capital qui servira de complément de revenu pour la retraite .Vous aurez peut-être des envies d'ailleurs, de voyages, voire même de résidence secondaire. Alors anticipez!

Exemple : si vous commencez à mettre de côté dès vos 30 ans, et ce tout au long de votre carrière, au moment de votre départ en retraite, vous aurez constitué un capital en douceur, alors que si vous commencez à épargner à 50 ans, votre effort d'épargne sera beaucoup plus important !

Pensez donc aux versements programmés et progressifs (vous augmentez légèrement vos montants tous les ans) vers vos contrats d'assurance-vie et vos plans d'épargne retraite !

Et enfin, pourquoi ne pas anticiper grâce à l'investissement immobilier locatif en direct ou en SCPI ? Vous empruntez pour investir, vous percevez des loyers et vous pouvez même choisir de payer moins d'impôt sur le revenu grâce au dispositif Pinel. Et enfin, le moment venu, vous pouvez revendre votre bien ou vos parts de SCPI pour récupérer votre capital, ou continuer à percevoir les loyers.

Pour obtenir plus de conseils pour optimiser votre épargne en 2020, contactez votre conseiller.