Particuliers

Préparer sa retraite : comment compléter ses futurs revenus ?

reply
Partager

Question retraite, s'il n'y avait qu'un mot à retenir : Anticiper ! Oui, vous toucherez une pension, mais attention, elle sera moins élevée que vos revenus actuels. Suivez nos conseils pour vous aménager des revenus complémentaires et profiter pleinement de votre retraite !

Rappel sur le régime actuel de retraite en France.

Il s'agit du régime obligatoire : le régime par répartition. Ce mode de gestion repose surl'équilibre démographique entre les actifs et les retraités.

Malgré les réformes successives, et avec de nombreux facteurs démographiques comme le Papy-Boom et le vieillissement de la population, le rapport actifs/retraités continue de se dégrader et le déficit des caisses de retraite continue de se creuser.

Autre solution inévitable : l'effort individuel. Il faut donc anticiper et prévoir dès le début de sa carrière, un moyen de se constituer un complément de revenus à la retraite.

Combien par mois, toucherez-vous à la retraite ?

Le saviez-vous ?
Le montant moyen de la pension actuellement perçue par un retraité Français = 1 256€/ mois.

Pensez-vous que ce sera suffisant pour profiter de votre retraite ?
Non ! La preuve, puisque lorsqu'on demande aux Français* :
« De quels revenus auriez-vous besoin pour vivre confortablement votre retraite ? », ils répondent = 26 000 €/an soit plus de 2 100 € par mois.

Alors qu'en réalité, le revenu médian des retraités en France s'élève à = 18 370 €/an.
Cela fait un différentiel de 7 630€/an soit plus de 600€/mois !

Les français espèrent donc toucher plus que ce que perçoivent les retraités actuels. Impossible !

Comment faire ? Surtout que 1 Français sur 3 n'épargne pas pour sa retraite !

Votre pension de retraite ne sera donc pas suffisante pour couvrir vos charges. Vous devez donc vous assurer au plus tôt un complément de revenus à vie pour combler ce manque.

S'aménager un complément de revenus le plus tôt possible

L'idéal : commencer à épargner pour sa retraite dès son entrée dans la vie active ! Même de petites sommes. Effectivement, vous n'allez pas dédier tous les mois la totalité de votre capacité d'épargne à votre retraite, vous avez d'autres projets à financer avant votre retraite ! Mais pensez-y pour une petite partie.

Exemple :
Pour bénéficier d'un capital de 50 000€ sur un contrat d'assurance-vie au moment de votre départ en retraite (départ en retraite à 65 ans / estimation de rémunération du contrat estimée à 2,50%) :

Je commence à épargner à 50 ans => 229€ / mois pendant 15 ans.
Je commence à épargner à 35 ans => 93€ / mois pendant 30 ans.

Conclusion : plus tôt se fera votre effort d'épargne, moins il sera contraignant.

Se constituer un patrimoine immobilier et prévoir des revenus locatifs

Tout d'abord, en faisant l'acquisition de votre résidence principale, vous arrivez à la retraite en ayant évacué une charge importante représentant généralement jusqu'à 30 % de votre budget : votre loyer.
Vous vous constituez en même temps un capital à valoriser et à transmettre.
Ensuite, vous pouvez également envisager de construire un patrimoine immobilier plus conséquent en investissant dans l'immobilier locatif, dont les revenus s'additionneront tous les mois à votre pension de retraite.

Pour cela rapprochez-vous de votre conseiller Crédit Mutuel, il vous conseillera sur les investissements immobiliers à votre portée et pourra même vous proposer des biens par l'intermédiaire de l'agence immobilière CM-CIC.

Prévoir une épargne de précaution disponible

Tout au long de votre carrière, mettez en place des versements programmés et faites évoluer leurs montants au fil de l'évolution de vos revenus vers vos livrets d'épargne (Livret Bleu, PEL). Cela vous permettra de vous constituer une épargne de précaution disponible.

Zoom sur. Comment se constituer une rente ?

Une rente viagère représente un revenu qui vous est versé mensuellement à vie.
La rente viagère est versée à son bénéficiaire, jusqu'à son décès et peut faire l'objet d'une réversion dans certains cas. On parle de réversion, lorsqu'au décès du bénéficiaire, sous certaines conditions, cette rente (ou pension) est reversée au conjoint survivant (le CO RENTIER). C'est une option prise au démarrage de la rente.

Lorsque vous épargnez sur les produits financiers suivants : Plan Epargne en Actions (PEA), Plan d'Epargne Populaire (PEP), Assurance-vie et Plan Epargne Retraite Populaire (PERP), vous pouvez décider de toucher votre capital sous forme de rente viagère (à vie).
Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre conseiller.

Bref, ne repoussez pas ce projet à plus tard. L'heure est venue d'y penser et de prendre rendez-vous avec votre conseiller pour en parler ! A bientôt !

* Source : enquête Capital juin 2013