Nouvelles technologies

Un apiculteur sur YouTube

Léandre Goydadin, apiculteur, a très bien compris la puissance des nouvelles technologies et leur importance : il a ouvert une chaîne sur la plateforme de vidéos YouTube où il parle avec passion de son métier.

Une reconversion dans l'apiculture réussie

Basé à Neuvelle-lès-la-Charité, en Haute-Saône (70), Léandre Goydadin n'a pas toujours été apiculteur, au contraire : pendant plusieurs années, il a été vendeur de vêtements avant de se réorienter : « après avoir été vendeur, je voulais devenir producteur » explique-t-il. Il commence alors une formation pour obtenir le Brevet Professionnel Responsable Exploitation Agricole.

Quelques difficultés et un tournant digital

Après sa formation, Léandre Goydadin crée un GAEC avec un associé mais ce dernier abandonne l'aventure à la suite de récoltes difficiles. En 2015, alors à la tête de 1 000 ruches, il en vend une partie et réalise une très bonne récolte, ce qui lui permet de repartir du bon pied. C'est alors qu'un tournant digital s'opère dans sa vision de l'agriculture : il veut présenter son métier au plus grand nombre pour lutter contre les a priori et les mauvaises informations.

Une chaîne YouTube pour parler de son métier

« J'en avais marre d'entendre dire que les abeilles meurent à cause d'un manque de connaissances des pratiques apicoles. »

Il décide de présenter son métier sur une chaîne YouTube, « Une saison aux abeilles », qui compte aujourd'hui plus de 100 vidéos et 18 000 abonnés. Il parle d'apiculture également sur les réseaux sociaux ; « je suis un peu geek sur les bords » confie-t-il.

Financement et e-commerce

Le tournant digital de Léandre Goydadin ne s'arrête pas là : il ouvre une boutique d'e-commerce pour vendre sa production et d'autres produits.

« Le site de vente en ligne me permet de rentrer dans les frais qu'impliquent le conditionnement, l'expédition... mais pas d'en vivre exclusivement ».

Il a également investi dans du matériel (drone, stabilisateur...) pour améliorer la qualité de ses vidéos. Et grâce à une campagne de financement participatif, il filme les pratiques apicoles dans d'autres pays du monde, comme le Sénégal ou prochainement le Canada.

Protéger le miel français et les abeilles

Au travers de ses vidéos, les objectifs de Léandre Goydadin sont la protection du savoir-faire français, celle des abeilles menacées par la mondialisation ainsi que la mise en avant des apiculteurs.

« Le rôle des abeilles, donc des apiculteurs, est sous-estimé. Parfois, je dis aux agriculteurs que la moitié de leur récolte m'appartient. Ils rigolent. Mais ce n'est pas faux  ».

Cet article est extrait du magazine Agri Mutuel n°54, publié en mars 2019.