Immobilier

Les 4 nouveautés fiscales à connaître sur les locations meublées

Je souhaite mettre mon bien en location meublée. Pour être en règle, j'ai besoin de connaître les nouveautés fiscales qui s'appliquent cette année. Louer une maison ou un appartement en meublé est-il toujours aussi intéressant ? Et que va changer le « décret Airbnb » ?

Suis-je concerné par la hausse de la taxe de séjour ?

La loi du 28 décembre 2017 de finances rectificative pour 2017 modifie à la hausse la taxe de séjour. Depuis le 1er janvier 2019, votre commune a la possibilité d'instaurer une taxe de séjour en fonction du prix de la nuitée. Vous êtes concerné si vous louez un meublé de tourisme non classé.

Cette hausse de taxe de séjour vise principalement les logements mis en location via des plateformes de réservation en ligne.

Dois-je enregistrer ma location meublée en mairie ?

Depuis le 28 avril 2017, le « décret Airbnb », permet aux villes de plus de 200 000 habitants d'instaurer un système d'enregistrement des propriétaires qui louent leur logement de façon occasionnelle à des fins touristiques. À Paris, c'est une obligation depuis le 1er décembre 2017.

En clair, cet enregistrement vous concerne si vous louez un meublé dans une grande ville, et que vous ne le louez pas en tant que résidence principale.

Comment bénéficier du régime fiscal micro-BIC ?

Depuis 2017, tous vos revenus - même occasionnels - d'une location meublée doivent être déclarés dans la catégorie BIC. Vous pouvez choisir de soumettre vos revenus tirés de la location meublée au régime micro-BIC s'ils n'excèdent pas :

  • 70 000 €1 annuels pour une location meublée classique.
  • 170 000 € pour les meublés de tourisme classés ou les chambres d'hôtes.

Ce régime micro-BIC vous permet de bénéficier d'un abattement automatiquement appliqué à hauteur de :

  • 50% pour les locaux meublés classiques (et les gîtes ruraux non classés « meublés de tourisme »). Son montant minimum est de 305 €1.
  • 71% pour les meublés de tourisme classés et chambres d'hôtes.

Comment être exonéré sur ma location meublée ?

Vous louez en meublé une pièce (voire plusieurs) de votre résidence principale. Vos loyers sont exonérés d'impôt si cette pièce est le logement principal de votre locataire. Pour bénéficier de cette mesure, votre loyer ne doit pas excéder « une limite raisonnable » fixée chaque année par l'administration fiscale.

En 2019, le loyer hors charge doit être inférieur ou égal à 138 €2 par mètre carré de surface habitable en province ou 187 € à Paris. Une pièce de 20 m2 pourra être louée à 2 760 € par an ou 230 € par mois maximum.