Gestion

Comptabilité : quand faire appel à un expert-comptable externe ?

Toute entreprise doit tenir une comptabilité à jour : c'est important pour pouvoir faire des bilans, payer fournisseurs et salariés et, bien évidemment, établir le chiffre d'affaires, le résultat et les impôts à payer en conséquence. Un travail nécessaire, mais qui peut être complexe : faut-il faire appel à un expert-comptable externe ?

Auto-entreprises : l'externalisation n'est pas nécessaire

Le régime d'auto-entrepreneur bénéficie d'une comptabilité basique, le chiffre d'affaires étant l'unique donnée prise en compte pour le calcul du paiement des impôts. Généralement, il n'est pas nécessaire de faire appel à un expert-comptable externe.

Pour les auto-entreprises assujetties à la TVA, n'hésitez pas à demander conseil à votre chargé d'affaires.

TPE : tout dépend de la situation

Le cas des TPE est un peu différent et dépend du temps passé pour la gestion comptable.

Si la gestion est simple et que vous la jugez peu chronophage, la conserver peut avoir un avantage : celui d'une vision en temps réel de votre comptabilité. Un expert-comptable peut alors être consulté pour le bilan annuel.

Inversement, si la comptabilité est trop chronophage et que, notamment, elle vous détourne de certains objectifs et certains projets, un expert-comptable externe peut être une solution.

L'externalisation de la comptabilité a un coût

Faire appel à un expert-comptable représente un coût qui, certes, viendra s'ajouter à vos charges courantes et annuelles, mais vous libérera du temps et est, dans certains cas, déductible de vos frais. Ce sont des données à étudier pour prendre votre décision.

Certains chefs d'entreprises peuvent bénéficier d'une réduction au niveau de leur impôt sur le revenu lorsqu'ils exposent des dépenses pour la tenue de leur comptabilité et pour l'adhésion à un centre de gestion agréé, à une association agréée ou à un organisme mixte de gestion agréé.

Consultez votre chargé d'affaires pour pouvoir estimer au mieux les bénéfices d'une externalisation de la comptabilité.